Voyager avec Bruno Ruetsch.

Publié le samedi 28 novembre 2020 à 23:46

Par BR, TJP, le 28 novembre 2020.

Bruno, et son frère Hervé, ont rejoint l’équipe de Docrail.

C’est une très bonne nouvelle.

L’équipe Docrail étant surtout composée de spécialistes du matériel, dont les travaux photographiques portent plus sur les véhicules et leurs détails, nous avions besoin d’images de trains en mouvement.

Expliquer le rail français, c’est aussi comprendre les différents flux de trafics.

Ayant accès à quelques-unes des plus belles documentations, les années « vapeurs » sont bien couvertes et l’usage des appareils numériques assure la documentation d’aujourd’hui.

Il restait à traiter les années 70/80/90.

Grâce à Bruno et à sa très riche photothèque, nous allons pouvoir illustrer jusqu’à la fin des années 90 cette organisation de la SNCF qui assurait tous types de transport, des associations colombophiles voyageant avec leurs oiseaux en wagons couverts aux imposants transformateurs de l’EDF pesant plusieurs dizaines de tonnes.

Voici, en guise d’introduction, quelques images……..

Une 2D2 5400, passée à la région Sud-Ouest tire un Express assuré par des voitures DEV AO courte, OCEM RA ex Cie Midi et FL ex P.O., toutes ex C10 devenues en 1956 B10.
Toujours sur la région Sud-Ouest, une 2D2 d’origine P.O. en tête d’un Express composé de voitures DEV AO 46 et d’un fourgon métallisé ex Midi.
Passage en gare de Saint-Denis d’un rapide en provenance de Belgique terminant sa course. C’est l’époque pré TGV sur la région Nord de la SNCF.
Gare de Paris-Est, la première BB 15000 prête en tête d’un rapide Corail comprenant, entre autre, une A9 Eurofima et en fin de composition une VTU en livrée C1, normalement affectée à la région Nord.
Voiture spécialement conçue pour les essais de pendulation, nous reviendrons sur celle-ci.
Image d’aujourd’hui, présence d’une rame AVE de la compagnie espagnole RENFE arrivant à Lyon.
Deux EAD rénovés, l’un ayant gardé ses formes originales et l’autre aux faces frontales transformées.
Une UM (Unité Multiple) de 16500, prise à la volée.
Train de marchandises du « lotissement » au crochet d’une 26000 toute récente. Ce train est typique des compositions provenant du nord de l’Europe.
Au Sud-Ouest dans les années 80 les BB 9200 sont très actives, les voitures Corail sont majoritaires dans les trains de standing moyen ou supérieur, ce qui n’interdit pas la présence de voitures DEV INOX.
Les liaisons avec l’Espagne sont assurées en rames Talgo Pendular IV, à la vitesse maximale de 200 Km/h sur le réseau SNCF.
9200 et rame Corail homogène.
Train complet de Rils « débache vite » transportant tous types de produits, particulièrement palettisés comme les bouteilles d’eau.
Autre train complet, cette fois-ci composé de trémies réservées au transport de produits de carrières en vrac, craignant la mouille.
Trafic Allemagne-Espagne avec wagons de l’entreprise espagnole Transfésa à écartement variable.
Rapide au Nord avec deux voitures de nuit, une UIC et une voiture lits de la DB.
Train de véhicules utilitaires sur plats STVA spécialisés aux éléments routiers à toiture haute.
Bruno réalise ses images pour nous montrer les compositions, comme ce rapide appartenant aux liaisons Suisse-Belgique.
Rame RRR avec BB 16500 en pousse, liaison TER en plaine d’Alsace.
Automotrice Z2 en livrée d’origine, trois éléments en UM en gare de Lyon Part-Dieu.
Cette fois-ci en gare de Lyon Perrache, les BB 300 terminent une longue carrière commencée sur le réseau Sud-Ouest, elles n’assurent plus que les manœuvres et remontes.
Bruno a photographié lors de ses voyages, du matériel étranger et ce jusqu’aux Etats Unis d’Amérique, ici une BBB E 633 des FS (Ferrovie dello Stato) Chemins de Fer Italiens.
Rame TGV Sud-Est n° 75.
Train complet de granulats tiré par une CC 14100, les wagons tous identiques, de type EX qui sont gérés par la SGW (Société de Gérance de Wagons).
Sur la banlieue Ouest/Montparnasse dans les années 80, les Z 5100 sont toujours actives.
Les BB 8100 travaillent dur dans les années 80 et 90, la 8227 est en tête d’un train complet de porte-autos STVA, pantographe avant levé en vue de protéger les premiers véhicules automobiles des projections de graisse chaude, car les archets sont graissés.
La BB 8258 tracte un train complet de Taems 21 à toiture ouvrante, servant souvent aux trafics de farine en sacs.
Deux des très efficaces Z 20500, neuves, assurent des semi-directs Paris Gare de Lyon-Sens ou Laroche-Migennes.
Les TM (trains de machines) pourtant essentiels à la répartition des engins de traction sont peu photographiés.
X 2861 en gare de Neussargues.
Toujours à Neussargues, la BB 67478 modernisée.
La CC 72090 a perdu ses plaques d’immatriculation mais est toujours majestueuse.
Années 80, dernières années de circulation des RTG sur la régions Ouest.
Nous terminons notre petite promenade grâce à Bruno, par un train du « lotissement » soit inter-triages, dont la vitesse maximale est passée dans ces années 80/90 de 80 à 100 Km/h, 1988 pour être précis.