En naviguant sur ce site, vous acceptez les CGU de celui-ci, et de ne pas réutiliser les ressources présentes à des fins lucratives ou commerciales.

Voitures OCEM Rivets Apparents (RA) B9.

Publié le vendredi 13 novembre 2020 à 10:05

Par TJP, 2B, JPD, PM, le 11 Novembre 2020.

Comme nous l’avons déjà expliqué, la grande famille des voitures OCEM RA comporte, pour les voitures les diagrammes de base des A8, A3B5, B9, C9 et C4D.

Nous avons traité des C4D et C9 dans l’article « Les voitures de l’ O.C.E.M de type Rivets apparents. »

Les éléments généraux de construction et de modernisation sont expliqués dans cet article.

B9 RA.

Scène d’entretien dans un atelier de la région Ouest de la SNCF, les agents s’activent sur une B9 RA ex Etat.

Voitures de neuf compartiments de seconde classe de huit places chacun, soit 72 places assises.

Largeur du compartiment 1,850 m, deux toilettes, longueur hors tampons 22,560 m.

Longueur de caisse 21,270 m, largeur de caisse 2,940 m, hauteur de caisse 3,945 m du rail.

Entraxe bogies 14,680 m ; comme pour les autres OCEM, les bogies sont du type Y2 polyblocs ou monobloc de 2,500m d’entraxe essieux. Boites d’essieux U2A/B, SKF standard ou Isothermos/ Athermos.

La tare moyenne est de 46 tonnes.

Ces voitures furent construites pour trois compagnies : l’Etat, le Midi et le PLM.

Pour les B9 RA, comme pour les autres RA, la plus grosse modification sera le remplacement des faces frontales, avec disparition des baies de dossier.

Toutes les B9 RA possèdent une toiture aux rayons identiques aux C9 et C4D et, donc, différentes des A3B5 et A8 RA.

A part les toilettes où l’on trouve les traditionnels aérateurs Chanard, il n’y a pas de ventilateurs en toiture.

Comme pour les C4D et C9 pas de trappe en toiture pour l’accès aux réservoirs d’ eau des WC.

B9myfi, type 1926, de la Compagnie de l’Etat:

B9yfi 9229 de la Cie de l’Etat.
B9yfi 9235 de la Cie de l’Etat mise en service en 1929

45 voitures à neuf compartiments de seconde classe, équipées du frein à air comprimé automatique et à vis. Chauffage à vapeur système Pottier-Lallois et éclairage électrique 20 volts à dynamo 1200 watts.

Construites par les Entreprise Industrielles Charentaises et Carel aîné, Fouché et Cie, en 1928.

Gare de Paris Saint Lazare une B9 RA dans une composition homogène de voiture OCEM, spécialité de ce réseau.
B9 ex Etat en fin de carrière sur la région Ouest de la SNCF.
Non équipée du chauffage électrique, les B9 Ouest sont une exception à la SNCF, pour les voitures métalliques grandes lignes.

Comme pour les autres OCEM la présence de coffres de la compagnie propriétaire permet de vérifier la provenance de la voiture. Deux coffres Etat métalliques placés symétriquement coté couloir, plus tard sur certaines unités ceux-ci seront remplacés par un grand coffre Ouest.

Une B9 Ouest dont les petits coffres Etat ont été remplacés par un type « Ouest ».
B9 ex Etat, coffre batteries Ouest remplaçant les Etat.

Pas de modification lourde, autres que les modernisations d’aménagements des années 60. Etonnamment, les B9 de la région Ouest ne furent pas équipées du chauffage électrique jusqu’à leur radiation. Utilisées les jours de froid sur des relations assurées en traction vapeur puis Diesel.

B9myfi, types 1926, de la Compagnie du PLM:

B9yfi 5519 de la Cie du P.L.M.
B9yfi 5590 de la Cie PLM.

100 voitures à neuf compartiments de seconde classe, équipées du frein à air comprimé automatique, du frein direct et à vis. Chauffage vapeur Westinghouse à détendeur. Eclairage électrique 24 volts par dynamo de 1500 watts.

LA B9yfi 5559 du PLM en gare de Chambéry.

Construites en deux sous séries par Dyle et Bacalan, la Franco-Belge, Horme et Buire, Etablissement Decauville aîné, de 1928 à 1929.

Cette série est une des plus nombreuses, 82 unités restèrent aux effectifs contrôlés après la seconde guerre mondiale.

Deux voitures furent transformées en 1932, pour servir sur les trains carénés de la compagnie PLM. En outre, elles furent transformées pour recevoir un compartiment à bagages.

Elles deviendront et resteront des B4D.

La Bourboule, 1949, la deuxième voiture est une des deux B4D issues de la transformation de B9 RA.

En 1949, toutes les voitures ex PLM étaient équipées du chauffage électrique 1,5 Kv.

Voiture B9 ex PLM, à Laroche-Migennes aux débuts de l’éléctrification de l’artère impériale. La voiture n’a connu aucune modification depuis sa mise en service. les couvercles des baches à eau des toilettes sont présents, les faces frontales ne sont pas renforcés.

Voiture B9 en marquage UIC, sous série non équipée du chauffage par Air Pulsé AP.
Le coffre est d’origine PLM, sur certaines unités ce coffre est remplacé par un coffre DEV appuyé par deux autres coffres d’appareillages.
B9 du Sud-Est, non AP, aux équipements sous châssis modernisés type DEV.
Essais de la BB 67001, dans les Alpes, la première voiture est une B9 RA Sud-Est.
Une B9 non équipée de l’AP, elle a, toutefois, des coffres DEV en remplacement des coffres PLM.
Fraichement révisée, une B9 équipée AP.

Avec l’arrivée des voitures DEV Acier Ordinaire AO et Inox, les trains de standing supérieurs de la SNCF furent équipés du chauffage par Air Pulsé AP sur toutes les voitures.
Sur ces trains jusqu’au service d’été 1956, les classes sont désignées première classe « A » et seconde « B ».
Au début des années cinquante, le Sud-Est équipa donc les OCEM du parc PLM de l’AP S-E 7 et 8, sur les A8, A3B5 (tout le parcs) et B9 RA (une partie du parc, 25 voitures).

Les compositions des trains Mistral de cette époque et en attendant la livraison des DEV Inox du programme 53 équipées du conditionnement d’air, étaient constituées de voitures DEV AO, DEV Inox et OCEM RA.

Faisceau de garage voyageurs de Charenton en aval de la gare de Paris Lyon. A droite une B9 RA, à sa gauche une DEV MI 56, qui la remplacera et devant celle ci une A2 1/2 B6 DEV AO qui entre, elle aussi dans la composition du train Mistral.

Les B9 ex PLM furent supprimées des effectifs de la région Sud-Est en 1973, elles furent mutées à l’Est où elles disparurent à la fin des années 70.

Deuxième carrière pour cette B9 d’origine PLM, de la Direction Générale des Télécommunications, train parc n°1 en gare de Grasse (Alpes Maritimes), en 1986.
B9 dans les années 60, à l’époque retirée des trains « Le Mistral », elles restent des habituées des grands trains de la région Sud-Est de la SNCF. Le châssis est « plein » !

B9myfi, types 1928, de la Compagnie du Midi:

B9yfi 5031 de la Cie du Midi, la hauteur des baies allège la voiture. Les deux coffres sont d’origine Midi et resteront en place jusqu’aux radiations.

20 voitures de neuf compartiments de seconde classe, équipées du frein à air comprimé automatique, du frein direct et à vis. Chauffage à vapeur Westinghouse à thermostat. Eclairage électrique 24 volts par dynamo de 1800 watts.

Le Midi a appliqué ses méthodes concernant la hauteur des baies, qui montent jusqu’à gouttières.

Chauffage électrique 1,5 Kv.

Construites parles les Entreprise Industrielles Charentaises, en 1928.

Les B9 Midi ne connaitront pas de grandes modifications, comme celles de l’Etat, autres que les travaux relatifs aux renforcement des dossiers et aux aménagements intérieurs.

Les images de B9 RA Midi sont rares, voire très rares, cette voiture accidentée lors d’un déraillement dans les Landes, nous montre ses dessous dont un des deux coffres Midi.

Restée sur la région Sud-Ouest toute la série a disparu en 1980, lors des dernières années des voitures rejoignent la région Est.

Livrée de sinistre mémoire, cette B9 transformée lourdement pour les besoins de la SS.
Utilisation d’une B9 RA au parc de service, difficile de dire si la voiture est d’origine Etat ou PLM, les coffres ont disparu, en observant les baies, nous savons qu’elle n’est pas d’origine Midi.