Les Voitures UIC B5D.

Publié le samedi 08 octobre 2022 à 21:59

Par GB, TJP, 2B, FD, BC, JMV, FP. Le 08 octobre 2022.

La SNCF possède dans les années 60 un parc de fourgons pour trains de voyageurs conséquent, et un petit effectif de voitures voyageurs récentes de première classe avec un compartiment fourgon à bagages, UIC, DEV inox. L’augmentation de la vitesse limite, de 140 km/h à 160 km/h, pour les trains circulant sur les grands axes à la fin des années 60 pose problème du fait de l’absence de voitures mixte-fourgons de seconde classe, aptes à circuler à cette vitesse. Pour pallier ce manque, 17 voitures B4D métallisées Sud-Est et 10 fourgons à essieux, ex-MIDI, sont modifiés pour circuler à 150 km/h. Il devient nécessaire de disposer de voitures de seconde classe avec compartiment fourgon, douanable, aptes à 160 km/h.

Soixante-huit voitures mixtes (voyageurs-fourgon) de seconde classe sont commandées aux établissements de Dietrich à Niederbronn en 1969. Une seconde commande pour cinquante voitures identiques est passée en 1970. Mises en service en 1972 et 1973.

Du type B5Dd2 (“d2” pour deux parties de fourgon douanable), elles sont de conception identique aux voitures B10 UIC. Elles comportent 5 compartiments de seconde classe de 8 places et un espace fourgon à bagages de 18 m2, dont une partie peut être transformée en compartiment douanable par abaissement d’un rideau métallique vérouillable avec plombs.

Sur chaque face de la voiture un rideau ondulé en acier inoxydable enroulable permet l’accès au fourgon depuis le quai.

La plateforme d’accès côté voyageurs comporte un cabinet de toilette et un WC. Un local de service pour l’agent de train est aménagé sur la plateforme côté fourgon. Un couloir latéral relie les deux plateformes. L’espace fourgon est séparé de celui des voyageurs par une porte battante.

Les voitures B5Dd2 UIC sont montées sur bogies Y24 A1s. Elles sont équipées d’anneaux d’amarrage pour embarquement sur ferry-boats. Autorisées à 160 Km/h.

Masse 41 tonnes, frein à commande électro-pneumatique (EP), 17,20m d’entraxe bogies, 24,50m hors-tout (HT).

Ligne sonorisation, chauffage air-pulsé (AP).

Les trois premières voitures sont réceptionnées le 20 juin 1972 aux Ateliers de Villeneuve-Voitures.

Les 68 voitures de la commande de 1969 sont réparties:

-15 à l’Est.

-10 au Nord.

-3 à l’Ouest.

-15 au Sud-Ouest

-25 sur le Sud-Est.

Les 50 voitures de la commande de 1970 sont réparties:

-10 au Nord.

-15 à l’Ouest.

-15 au Sud-Ouest. 

-10 au Sud-Est.

Voiture B5Dd2 en reception, neuve, à Massena, garage voitures de Paris-Austerlitz. Trois images.
Voiture B5Dd2 51 87 82 70 078-6. Livrée vert garrigue 302 et gris métallisé 803, portes deux teintes, marquages jaunes. Cette voiture comporte une erreur de marquage. Sur le bout (voir photo au-dessus) la vitesse limite indiquée est de 160 km/h alors que sur la jupe, la vitesse limite indiquée est 200 km/h.
Pont Marcadet, avant la disparition de la gare, 1978, placée le long du dépôt de la Chapelle. Rame USI Y28/UIC en décoration d’origine, ce matériel étant ce que la SNCF aligne de plus moderne, hors TEE, au moment de l’apparition des voitures Corail, 1975. BB 16054.
Une composition internationale en provenance de Belgique, arrive à Paris Nord. Voitures I2 SNCB et Corail SNCF complétées par une B5D en livrée d’origine. Années 70.
Etonnante livrée, gris métallisé 803 dégradé, portes gris 804, cartouche corail, sans bande verte et absence de logo. Les B5D sont présentes par deux sur cette rame, la première est repeinte avec cartouches de classe et bande verte. Région Est SNCF, années 70/80.
Chamarande, ligne Paris-Austerlitz/Les Aubrais (Orléans), BB 9200 à traverses prédisposées pour l’attelage automatique, rame Corail, DEV Inox et B5D redécorée avec gris béton, cartouches corail et marquages blanc. Train à destination de Bordeaux 9268 en tête, 1988.

Les voitures B5D UIC n’ont pas changé de classe et de bogies, les aménagements intérieurs n’ont pas évolué, hormis la teinte des revêtements des banquettes et des sols . Seuls les logos ont évolué.

Voiture 51 87 82 70 138-8. Livrée vert garrigue 302 / gris 804. Logo UIC en blanc.
Villeneuve Prairie. Voiture 51 87 82 70 097-6. Livrée vert garrigue 302 / gris 804, logo Tallon.
B5D à Paris-Austerlitz en 1987.
Chambéry en compagnie de voitures USI Y 16 et 24, années 90.
Lors des périodes de moindre besoin en rame TER du parc de Chambéry, certaines sont stationnées à Bellegarde au faisceau marchandise.
Avignon, rame circulant entre la région Lyonnaise et Marseillaise, années 90.
Courtone la Meurdrac, ligne Serquigny-Lisieux, train des vendredis, B5D UIC, trois B10 USI et une A4B5 UIC compose cette rame “verte”, UM de BB 66400 en tête, années 80.
Lyon-Scaronne, garages et entretien voitures de l’ensemble ferroviaire de Lyon, dans les année 90.
Montpellier, années 2000, une des dernières B5D UIC en service Grande Ligne, sur les relations Clermont-Ferrand Montpellier, par Nîmes et la vallée de l’Allier, de journée.
Nice, garages et entretien de Nice ville, en livrée”casquette”, années 2000.
A7D UIC, pour les différencier avec les B5D, il suffit d’observer les grilles au niveau des fenêtres. La fenêtre centrale est encadrée sur les A7D par ces grilles .
B5D du parc de Chambéry, un des rares endroits où les voitures UIC et USI sont utilisées en masse dans les années 2000, le parc est encore conséquent.
Marseille, une B5D complète une composition Corail, pour les liaisons de la vallée du Rhône, années 2000.
Modane, années 2000, décoration TER Rhône-Alpes, rame USI/UIC. parc de Chambéry.
Annecy faisceau nettoyage des voitures.
Garage de Chambéry, USI modernisée ou non, B5D en livrée TER. Années 2000.
Toujours à Chambéry, faute de place à l’entretien situé sous la petite rotonde, les voitures de la gérance sont garées sur le faisceau marchandises, année 2000.
Encore Chambéry (“Chambé” pour les cheminots), on remarquera la position différente du logo régional.
Bellegarde, service d’hiver, encadrée par une B10 et une A4B5 UIC, années 2000.

Les décorations.

Voiture neuve, gris inox.
Gris béton.
A partir de 1986.
Logo TER.
A partir de 1992.
Logo Rhône-Alpes.
Compartiment de service.
Compartiment voyageur.
Compartiment voyageur avec tablettes amovibles sous la fenêtre et réglage de la ventilation.
Couloir latéral côté fourgon.
Compatiment B douanable, petit d. La voiture est en fin de carrière mais très bien entretenue.
Compartiment Ad, la porte d’accès aux compartiments depuis le couloir est de type roulant.
Vue d’ensemble des compartiments, la partie voyageurs est placée derrière le photographe.
Porte à rideau du compartiment à bagages, repérage des parties Ad et Bd.
Dossier coté compatiments à bagages avec fanaux rouges qui ne sont présents que de ce côté de la voiture.
Bache à eau, uniquement présente côté voyageurs.
De l’autre côté, aucune bache.
Les voiture B5D ont terminé leur carrière tard, peu d’entre elles ont été utilisé au parc de service, train d’entretien des caténaires, à Juvisy sur la région Paris-Rive gauche, années 2010.
Marseille, années 2010, voiture B5D aux baies grillagées.
Un train pour Granville passe à Malakoff, 67379 titulaire en 1985.
Composition entièrement UIC à Etampes sur un train en direction du sud ouest, la première voiture est une B5D, deuxième partie des années 80.