En naviguant sur ce site, vous acceptez les CGU de celui-ci, et de ne pas réutiliser les ressources présentes à des fins lucratives ou commerciales.

Les voitures de l’ O.C.E.M de type Rivets apparents.

Publié le dimanche 29 décembre 2019 à 00:00

Par TJP

Le 29-12-2019.

Rouen RD, un Express pour Le Havre au temps des Pacifics Etat, en deuxième position, une B4D Ouest déjà transformée « AP ». Photo PM

Les voitures OCEM à Rivets Apparents (RA), comment les reconnaître.

Cette étude a pour objectif de faire connaître un peu plus cette grande série de voitures qui a marqué le début de l’unification des matériels à voyageurs des chemins de fer Français.

Dans un premier temps, nous étudierons les grandes sous séries :

A8 de première classe qui sont, en tous points, sauf la longueur des compartiments, identiques aux A3B5, aménagées en compartiments de première et seconde classes.

B9 aménagées en compartiments de seconde classe.

C9s aménagées en compartiments de troisième classe, voitures sanitarisables.

C4D aménagées en compartiments de troisième classe et d’un compartiment fourgon.

La première voiture RA mise en service est une A3B5 prototype réceptionnée par le réseau du Midi, non encore fusionnée avec le P.O.

Cette voiture est un condensé de particularités qui en fait un mix entre une inspiration de construction P.L.M. et une décoration Midi.

Ensuite, les différents réseaux ont commandé:

A.L.: C9s et B4D .

ETAT: B9, C9s, C4D.

P.L.M.: A8, A3B5, B9, C9s et B4D .

Midi: A8, A3B5 et B9

Les voitures RA respectent des normes constructives OCEM identiques, forme des maîtres couples, des fers, des types de portes, des équipements de frein et d’intercirculation, de choc et d’attelage, etc…..

Pour autant, un certain nombre de particularités sont laissées aux soins des compagnies qui les commandent.

D ‘autres particularités résultent des évolutions lors des études.

Une évolution générale des chaudrons est à remarquer car elle change la physionomie des RA:

Deux formes de structure de toiture seront utilisées, avec des rayons de cintrage différents.

Les voitures de types B9, C9s et C4D possèdent toutes des toitures cintrées à deux rayons tangents de 2306 et 466 mm se terminant par une partie droite verticale de 60 mm, raccordée aux parois latérales de caisse, pour une largeur de caisse de 2912 mm.

CINTRE B9 PLM/ETAT , C9 et C4D toutes compagnies

Ces toitures ne possèdent pas de trappes de bâches à eau, mais un couvercle de remplissage au dessus des WC .

Les voitures A8 et A3B5 possèdent des toitures différentes en fonction du réseau propriétaire:

Au P.L.M. Le cintre de toiture des A8 et A3B5 est également composé de deux rayons, mais de 2306 et 740 mm se raccordant à une très petite partie verticale droite de 20 mm au dessus du couvre joints longitudinal riveté.

CINTRE PLM A8-A3B5

Au Midi, les A8, A3B5 et B9 (pour ces voitures B9 nous n’avons pas trouvé de preuve sur plan) le cintre de toiture est composé de deux rayons de 2256 et 466 mm, la partie verticale droite étant réduite à 60 mm.

CINTRE MIDI TOUTES VOITURES, le fond jaune montre la différence entre le grand rayon « tous types », en bleu le cintre Midi, à peine sensible.

On retrouve les dimensions des B9, C9s et C4D. La largeur est de 2912 mm ou 2918.

CINTRES COMPARES

Au P.L.M. Deux grandes trappes d’accès aux bâches à eau décentrées dans l’axe longitudinal de la toiture.

A8 PLM
A8 PLM

Au Midi ces trappes sont également décentrées mais ne présentent pas de saillie accentuée comme sur les P.L.M.

A3B5 Midi, l’aérateur à chapeau chinois n’est pas d’origine.

Les trappes de bâches du PLM descendant plus bas que celles du Midi. 

Autre particularité remarquable depuis le sol, la hauteur des clairs de baies selon les compagnies.

La compagnie du Midi ne fut pas satisfaite de la hauteur des baies, limitant la vue sur les magnifiques paysages Pyrénéens !
La compagnie opta pour un dégagement des baies vers le haut.

Midi.

Ce fut la seule compagnie à commander cette évolution et ce pour toutes ses voitures RA, sauf le prototype A3B5, bien sûr, qui possédait des baies du type classique.

Autres types.

Les autres réseaux en restèrent aux plans OCEM d’origine pour toutes leurs RA de types classiques .

Dernier point important, les châssis et leurs équipements les plus visibles : les coffres à batteries.

Chaque compagnie monta sous la structure portante de châssis, ses types usuels de coffres

Ces équipements seront étudiés ultérieurement, mais retenons dès maintenant que :

Sur l’A.L. : un coffre en position centrale est la norme.

Sur l’Etat : deux coffres placés de part et d’autre de la partie centrale .

Sur le P.L.M. : un seul coffre décentré à droite ou à gauche .

Au Midi, et sauf sur le prototype A3B5 équipé de deux coffres de type P.L.M., deux grands coffres .

Ces coffres sont montés côté opposé aux organes de frein.

Ce sont tous ces détails qui vont nous permettre de repérer, à coup sur, l’origine d’une voiture OCEM RA.

Au début des années 1920, trois réseaux commandent des C9s et des C4D, L’Alsace Lorraine A.L., l’Etat et le Paris Lyon Méditerranée P.L.M.

C4D sur le réseau de l’A.L.:

Pour se démarquer des autres compagnies celle-ci possède, bien sûr, un coffre de la typique de la compagnie (c’est une règle absolue dans le monde OCEM), placé centralement, des équipements de commande et de contrôle électrique de la compagnie, mais aussi, des échelles doubles desservant les deux cotés de la voiture et à chaque bouts.
Elles partagent, avec la première sous série du PLM, des boîtent d’essieux Athermos et des aérateurs Chanards « étoile ».

C9 sur le réseau de l’A.L.:

L’équipement électrique sous caisse comporte un boitier de commande à volant, des coffres à batteries et des appareillages typiques, identiques aux C4D. Le coffre est centré sur la voiture.
Les aérateurs Coupard (canne) donnent une sacrée gueule à cette voiture.
Seul cas connu, la ligne d’intercommunication (SI AL), sur la toiture, est continue et non en deux parties comme toutes les autres RA !
Deux échelles d’accès à la toiture, une de chaque côté.

C4D sur le réseau de l’Etat:

Ici l’on retrouve les habituels coffres de la compagnie, séparés, un de chaque côté, mais aussi les aérateurs Torpédo, eux aussi, bien habituels sur les voitures de l’Etat, l’échelle est placée à l’opposé de la guérite.

Nous remarquons l’absence des grands marchepieds pour l’accès aux portes des fourgons.

Pas beaucoup d’autres particularités à signaler, mais ce sont elles qui vont le plus évoluer durant la période SNCF.
A noter que la livrée Etat de toutes les voitures RA possède la particularité d’être, en partie verte sur les bouts, avec des encadrements noir des baies et des cornières.

C9 sur le réseau de l’Etat:

Pas de grande surprise, l’équipement est identique de la C4D, coffres Etat et aérateurs « Torpédo », l’échelle est à gauche, coté WC/Compartiments.

C9 Etat montrant ses particularités de décoration en bout.
Décoration frontale des OCEM RA Etat, le schéma de peinture ne sera pas retenu pour les OCEM PL de la compagnie, entièrement noir.

C4D sur le réseau du P.L.M.:

C4D PLM, boite à coussinets sur bogies monoblocs (moulés), coffre à droite, aérateurs Coupards.
C4D PLM, boites Athermos sur bogies polyblocs (soudés), coffre à gauche, aérateurs cylindriques.
C4D PLM, boites Athermos sur bogies polyblocs (soudés), coffre à gauche, aérateurs Chanards étoile.

Pour cette compagnie il existe deux sous séries de C4D, chacune avec ses particularités:
La première est rapidement reconnaissable à son coffre, de type PLM court, placé à gauche de la voiture, coté couloir, ces aérateurs Chanards « étoile » ou cylindriques, que l’on peut retrouver sur les Bacalan PLM, par exemple, et des bogies Y2 soudés équipés de boites Athermos, comme les A.L.
La deuxième sous série, est reconnaissable à la position du coffre qui bascule à droite et les bogies moulés à boite OCEM unifiées mais aussi à ses aérateurs Coupard, en forme de canne.
Les deux sous séries possèdent les échelles du coté guérite, contrairement à celles de l’Etat.

C9 sur le réseau du P.L.M.:

Comme l’Etat, mêmes équipements que la C4D, sauf qu’il n’y a pas de version avec coffre à droite et aérateurs « Coupards ».
Par contre l’échelle est à droite, coté WC/Compartiments, l’inverse de l’Etat, qui a dit que les OCEM étaient du matériel « Unifié » !

C4D Est SNCF
C4D Ouest SNCF
C4D Sud-Est SNCF

Années cinquante et soixante.

A la sortie de la guerre, les choses évoluent vite.
Les C4D, devenues B4D et les C9 devenues B9 lors du passage au régime deux classes (1956), subissent les modernisations que toutes les RA rencontrent, entre autres la modification lourde des dossiers de caisse, avec le renforcement des bouts des voitures par une tôle préformée, avec suppression des baies de bout, échelles, porte-signaux anciens et quelques détails, intérieurs et extérieurs.

Sur chaque réseau les modernisations vont porter sur le système de frein et les équipements électriques, ainsi que sur les aménagements intérieurs.

B9 et B4D à l’Est:

B4D Est sncf
B9 Est SNCF

Sur l’Est, les voitures ex A.L. changent de physionomie avec l’application d’un grand coffre DEV aux armatures d’inspiration EST, boite à fusibles et, éventuellement, un coffre complémentaire bois/tôle à gauche.
Les aérateurs ne seront pas modifiés, les voitures B4D gardent donc leurs Chanard étoile d’origine. Les B9 gardent aussi leurs aérateurs Coupard.
Certaines voitures se voient appliquer des boites à rouleaux.

B4D à l’Ouest:

B4D « AP » Ouest SNCF

Les voitures B4D sont scindées en deux groupes .Un groupe assez important de voitures est modifié pour être équipées d’un chauffage autonome en vue d’accompagner les voitures USI, équipées de ce type de chauffage autonome.
Ce système comporte un groupe de chauffe, un moto ventilateur, un ensemble de gaines, un réservoir à pétrole, une cheminée débouchant sur le toit et une grille d’aspiration sur la caisse.
Tout ceci donne un ensemble sous châssis bien lourd.
L’équipement est complété par deux fanaux rouge unifiés, coté fourgon, placés en bas.
Sur le toit, une bâche à eau, pour les toilettes, est ajouté et une partie des aérateurs Torpédo sont remplacés par des aérateurs Irles décentrés dans l’axe des compartiments et non de la voiture.

B4D non « AP »

Le reste de la série, ne subit pas de grosse modification du châssis et garde ses coffres d’origine Etat mais toute la série, à un exemplaire près, reçoivent des fanaux, coté fourgon, différent des voitures AP (chauffage à air pulsé), deux petits en haut et un gros, en bas, à la manière des OCEM PL Ouest.

Toujours pas de marchepied de fourgon à l’Ouest.

B9 à l’Ouest:

B9 Ouest SNCF

Rien de nouveau.
On remarquera la constance du réseau en matière de coffres, aucune n’ayant, apparemment, été équipée du coffre « palettisable » comme certaines OCEM PL.

B9 S-E SNCF

Sur le parc ex PLM du Sud-Est, que ce soit les B4D ou les B9, pas de grandes modifications sinon, pour toutes les voitures la disparition des aérateurs et le remplacement par des tôles d’obturation.

Les années soixante dix.

Je rappelle qu’en dehors de la toute fin, les années 80, et pour finir les potentiels kilométriques après révision, les OCEM RA resterons fidèles à leurs régions respectives d’origine.
Donc, pas de fanaux rouges ou de coffres ETAT au S-E, par exemple.

B4D et B9 sur toutes régions:

B4D Est SNCF aérateurs Irles.

Pour la majorité des voitures, pas de changement, les voitures restent dans l’état précédent, seul l’équipement de frein est modifié avec le montage de distributeurs au lieu des triple valves.

A signaler qu’une partie des voitures B4D est reçoivent des aérateurs Irles.
La décoration extérieure change, bien évidemment.

B4D sur l’Ouest :

Pour la série sans chauffage autonome, le service se poursuit sans autres modifications que celles déjà citées pour les Est.

B4D Ouest « AP »

Pour celles équipées du chauffage autonome, elles poursuivent un temps leurs services avec les USI et une partie d’entre elles est mutée à la gérance de Nantes pour les services MV (trains marchandises-voyageurs) de la région de Thouars.
Visiblement ce seront les dernières OCEM RA en service commercial avec cartouches de classe Corail.

Sur le Sud-Est:

Pour les B4D, la fin de carrière est sans changement autres que ceux signalés plus haut.

B9 S-E SNCF coffres DEV.

Pour les B9, la plus grosse modernisation aura lieu, assez tardivement.
Une partie de la série sera équipée de grands coffres DEV, ils modifieront

l’esthétique des voitures.

Laroche-Migennes, derrière la 241 D, une C4D PLM, aérateurs Coupards, participe à la, composition de cet Express, le reste se partage entre Métallisation PLM et voitures bois-tollé.
Un Express sur une des parties mise à quatre voies de l’artère Impériale, en tête une C9 ex PLM, reconnaissable à ces aérateurs cylindriques.
Vu de puis le pont Wilson, à Villeneuve st Georges, une C4D du PLM s’approche de son terminus, Paris gare de Lyon.
Celle ci possède, aussi, des aérateurs cylindriques.
Arrivée en gare de Dieppe Maritime d’un train dont la première voiture est une C9 ex Etat.

Années trente, au départ de la gare de Paris saint Lazare, derrière la Pacific, une C4D Etat.

La 231 F 749 démarre son Express de la gare de Bordeaux saint Jean et à destination de la rocade atlantique, la composition visible ne comporte que des voitures OCEM RA, reconnaissables à leurs toitures.
A l’Ouest….
Passage en gare de Mantes, d’un Express de la ligne de Cherbourg composé, en majorité de voitures OCEM RA.

A suivre les A8 et les B9.

Publicité montrant une C9 Etat.
Garages de Conflans PLM, quelques toitures de RA dont, derrière la poste, une C9 aux aérateurs cylindriques et, sur la cinquième voie, une C4D identiquement équipée.
Derrière une 141 P du dépôt du Mans, un Express approche de son terminus, Paris Montparnasse, une belle composition OCEM dont une B9 RA en deuxième position.
Réseau de l’A.L. en première position derrière la machine une C4D de cette compagnie, les boîtes Athermos sont bien visibles.
Une B4D Ouest non modifiée « AP » reconnaissable à ses trois « Rouges » unifiés SNCF de queue.
C9 transformée pour les trains parc des PTT, photo TJP.

Images des OCEM RA.

Saint Lazare ETAT, un grand nombre de voitures OCEM RA du réseau.
Construction de voitures C9s.