En naviguant sur ce site, vous acceptez les CGU de celui-ci, et de ne pas réutiliser les ressources présentes à des fins lucratives ou commerciales.

Les Tableaux Indicateurs de Vitesses ou TIV

Publié le dimanche 15 décembre 2019 à 00:44

Par GB le 15-12-2019

Pour chaque ligne ou section de ligne correspond une vitesse maximale. Pour le franchissement de certaines zones (aiguilles, courbes …) la vitesse des trains doit être limitée à un taux déterminé.

La commission Verlant de 1934 a simplifié les taux de ralentissements pour une mise en application définitive en décembre 1936 :

-Adoption de taux de vitesse commun à tous les trains.

-Adoption de taux de vitesses multiples de 10.

-Les indications de vitesses permanentes seront données par des Tableaux Indicateurs de Vitesses fixes ou TIV.

-Ralentissements pour bifurcation deux catégories :

    -Branche en déviation avec vitesse inférieure à 40 km/h, la vitesse sera donnée par un signal de  ralentissement suivit d’un rappel de ralentissement.

    -Branche en déviation avec vitesse supérieure ou égale à 40km/h, la vitesse sera donnée par  Tableaux Indicateurs de Vitesses mobiles.

-Dans les deux cas la présentation du signal indique la direction.

Avec le temps des ajustements ou des compléments ont été apportés en fonction des augmentations de vitesses ou de la mise en service de nouveaux matériels.

Les signaux sont normalement implantés à gauche de la voie. Dans le cas de voies multiples pour éviter l’engagement du gabarit il peut être fait usage de TIV ou de pancartes implantées au sol ou au-dessus de la voie.

Les TIV fixes

TIV s’adressant à tous les trains : Type ordinaire.  

Il est en forme de losange  ou de carrée (chiffres noir sur fond blanc). Il indique :

TIV ordinaire carré à 60 km/h.
TIV ordinaire en losange à 30km/h.

-La vitesse limite en kilomètre/ heure  à ne pas dépasser au franchissement de la partie de voie correspondante. Cette partie de voie est délimitée par des pancartes réflectorisées Z et R (lettre blanche sur fond noir).

Pancarte Z délimitant le début de la zone de limitation de vitesse.
Pancarte R de reprise délimitant la fin de la zone de limitation de vitesse, le mécanicien doit reprendre sa vitesse quand le dernier véhicule a franchit cette pancarte.

-La vitesse limite en kilomètre/ heure  à ne pas dépasser au franchissement de l’aiguille (ou des aiguilles) correspondante prise en pointe ou en talon.

-La vitesse limite en kilomètre/ heure  à observer en certains points de transition de vitesse limite d’une section de ligne. Si le point de transition n’est pas un point remarquable (BV, poste…) il est repéré sur le terrain par une pancarte spéciale de repérage kilométrique  Km 000,0 (chiffres noir sur fond blanc).

Pancarte spéciale de repérage kilométrique  Km :

Sur les tronçons de voie présentant une pente moyenne supérieure à  4 pour mille, la distance d’arrêt pour les trains à 160km/h est supérieure à 1500m. Pour respecter cette distance d’arrêt il faut donc abaisser la vitesse de ces trains. En 1957 dans le but  de porter la vitesse du Mistral à  150 ou 160 km/h sur certains tronçons  de l’axe Paris-Lyon des pancartes spéciales de repérage kilométrique  Km ont été implantées.

Pancarte KM

Les TIV en forme de losange sont  munis d’un crocodile.

Certains TIV de type ordinaire comportent deux chiffres :

      -Le chiffre du haut s’adresse : Aux trains  munis du frein continu voyageur.

                                                      A partir de 1986, aux trains autorisés à circuler à une vitesse au moins égale à celle des MA100 (train de Marchandises circulant à la vitesse de 100km/h). 

      -Le chiffre du bas s’adresse aux  autres trains.

TIV à deux chiffres: 60km/h pour les trains autorisés à circuler à une vitesse au moins égale à celle des MA100.
50 km/h pour les autres trains

Cas particulier :

En sortie de certaines voies de gare, un TIV fixe à distance est  groupé avec le carré de sortie. Le taux de vitesse ne concerne que l’aiguille ou les aiguilles d’accès aux voies de ligne. 

TIV 30 groupé avec le carré, ne concerne que l’aiguille de sortie de la voie de garage dans ce cas

TIV s’adressant à certaines catégories de trains.

Le tracé d’une ligne de chemin de fer nécessite de composer entre portions de voie en courbe et en alignement. Dans les courbes pour compenser la force centrifuge la voie est inclinée, la différence de niveau entre la file de rail extérieure (grand rayon) et la file de rail intérieure (petit rayon) est appelée dévers. Le dévers pour compenser la force centrifuge des trains les plus rapides et celui des trains les plus lents  n’est pas le même, un dévers moyen appelé dévers réel permet de faire circuler tous les trains sans danger. L’insuffisance  de dévers oblige les trains les plus rapides à réduire leur vitesse dans la courbe.

Il existe 2 types de TIV :

TIV de type B (chiffres noir sur fond blanc). La limitation de vitesse ne concerne que les trains autorisés à dépasser la vitesse limite de 140 km/h. Il existe deux modèles :

     -Type B à un chiffre. Limitation de vitesse pour les trains à vitesse limite supérieur à 140km/h.

TIV type B à 160km/h sur une section de voie à 200km/h.

     -Type B à deux chiffres (à partir de mai 1987) :

          -Le chiffre du bas s’adresse aux trains de voyageurs.

          -Le chiffre du haut s’adresse aux trains de Messageries ME160. 

A partir de septembre 1998 la catégorie de trains ME160 est supprimée les TIV à deux chiffres restent en place ou sont remplacés par des TIV à un chiffre lors de travaux ou modification.

TIV de type B à deux taux: 150km/h pour les ME 160 et 155 pour les trains à vitesse supérieure à 140km/h.
Le gabarit est réduit, entrevoie, les TIV sont placés au sol. TIV de type B 90km/h et TIV ordinaire 80 km/h en sortie de gare. La pancarte Z rappelle le début de la zone de limitation de vitesse.

Les autorails et éléments automoteurs sont plus légers que les rames tractées, le centre de gravité est plus bas et l’insuffisance de dévers différente. 

TIV de type C (chiffres noir sur fond blanc). La limitation de vitesse ne concerne que les autorails et éléments automoteurs. Il existe deux modèles :

     -Type C à un chiffre. Limitation de vitesse pour les autorails et éléments automoteurs.

TIV de type C 90 km/h pour les autorails et éléments automoteurs. TIV ordinaire à 80 km/h pour tous les trains et pancarte Z début zone de limitation de vitesse pour un autre taux annoncé en amont par un TIV.

     -Types C à deux chiffres avec chiffre du bas en italique (à partir de 1998) :

          -Le chiffre du haut s’adresse aux autorails et éléments automoteurs.

          -Le chiffre du bas s’adresse aux éléments automoteurs pendulaires, avec pendulassions en service.

TIV de type C à deux taux: 130 km/h pour les autorails et éléments automoteurs, 140 km/h pour les éléments automoteurs pendulaire . TIV ordinaire à 120 km/h pour les autres trains. Le Z pour le début d’une zone annoncée en amont par un TIV.

Comme pour les TIV  de type ordinaire la partie de voie est délimitée par des pancartes Z et R (lettre blanche fond noir) ou par une pancarte Km dans le cas de transition de vitesse.

TIV de type B à 140km/h. TIV de type C à 150km/h. Le signal présente un rappel de ralentissement 30km/h , chevron pointe pointe en bas repérant l’aiguille.

Les TIV mobiles

Les aiguilles  prises en pointes doivent être franchies en déviation sans dépasser une vitesse maximale définie en fonction de la déviation de l’aiguille  ou de la partie de voie qui suit.

En signalisation mécanique il est fait usage du ralentissement et rappel 30.

En signalisation lumineuse  il est fait usage du ralentissement et rappel 30 ou 60.

Pour des vitesses plus élevées,  les aiguilles sont précédées de deux TIV mobiles :

– Un TIV à distance mobile en forme de losange (chiffres noir sur fond blanc), éclairés.

TIV à distance mobile à 60 km/h.
TIV à distance mobile à 120km/h. Le TIV de gauche de la voie 1B est présenté fermé, le TIV de droite pour la voie 1 est ouvert et présente une bande blanche au mécanicien. Présence de voyants clignotants au dessus et en dessous des TIV.

– Un TIV mobile de rappel, de forme carrée (chiffre blanc sur fond noir), groupé avec le carré protégeant l’aiguille.

TIV de rappel mécanique groupé avec le carré.
TIV de rappel sous forme de caisson lumineux ouvert présentant une bande blanche verticale.

Ils indiquent la vitesse  en kilomètre/heure à ne pas dépasser au franchissement de l’aiguille ou des aiguilles. L’aiguille correspondante est repéré par un chevron pointe en bas.

Chevron pointe en bas sur poteau béton pour repérage de l’aiguille.
Chevron pour gabarit réduit implanté au sol.

Les TIV à distance et de rappel ouverts (voie directe) présentent une bande blanche verticale.   

Sur les lignes ou la vitesse limite est supérieure ou égale à 120 km/h deux voyants blancs, l’un au-dessus et l’autre au-dessous du tableau, clignotent lorsque le TIV à distance est fermé. 

Le TIV mobile en forme de losange est munis de crocodile.

Dans le but d’économies d’entretien et de fiabilité, à partir de 1966, le TIV mobile de rappel groupé avec le carré est progressivement remplacé par un caisson lumineux  indiquant la vitesse.

Les TIV à distances mobiles seront remplacés par des caissons lumineux à partir de 1986. Lorsque la voie directe est tracée le caisson présente une bande blanche verticale sur la droite.

TIV à distance sous forme de caisson lumineux. La voie directe est tracée il présente une bande blanche verticale

Dans tous les cas la reprise de vitesse ne doit se faire si rien ne s’y oppose que lorsque le dernier véhicule du train a franchi la pancarte de reprise  ( R ), l’aiguille ou la dernière en cas d’aiguilles successives.

Les TIV  pentagonaux

Le franchissement de certains ouvrages d’art par certaines catégories de trains ou d’engins moteurs nécessite une limitation spéciale de vitesse. La vitesse et les catégories concernées sont reprises dans les documents du mécanicien. Les TIV à distance et d’exécution donnent la vitesse à ne pas dépasser en dizaine de km/h.

Informations dans les documents du mécanicien.

-TIV à distance (pointe vers le haut) chiffre noir sur fond blanc.

TIV pentagonale à distance: 30km/h

-TIV d’exécution (pointe vers le bas) chiffre blanc sur fond noir.

TIV d’exécution: 30km/h on aperçoit après le pont le tableau blanc de reprise.
TIV d’exécution : 10km/h

-Tableau blanc de  fin de voie à franchir à vitesse limite  disque blanc. En 1974, il est remplacé par un tableau blanc pointe vers le bas.

Tableau blanc de fin de voie à franchir à vitesse limite.

Dans certains cas la limitation de vitesse ne concerne que certaines séries de locomotives, une pancarte spécifique est associée avec le TIV à distance.

La 141 R est une Machine Lourde, en 1947 sa généralisation sur le territoire en remplacement des machines régionales plus légères oblige à associer une pancarte ML avec le TIV à distance.

Par la suite avec l’emploie d’autres séries d’engins, une pancarte comportant un L (écriture noir sur fond blanc) sera associée au TIV à distance.

TIV à distance et plaque L pour  »Locomotive » .

Les TIV de chantiers ou limitation temporaire de vitesse

Lors de travaux sur la plateforme, sur la  voie ou à ses abords, il faut limiter la vitesse des circulations. Il est fait usage de Limitations Temporaires de Vitesse LTV. Le mécanicien est informé par des documents  et une signalisation spécifique sur le chantier. La mise en place de cette signalisation n’entraine pas de modification de la signalisation existante.     

Les TIV sont fixes, le mécanicien rencontre sur le terrain:

-TIV à distance, de forme circulaire, chiffres noirs sur fond blanc, éclairés la nuit.

TIV à distance : 30km/h avec disque jaune au dessus . L’éclairage est assuré par Acétylène. Une petite bouteille d’acétylène est placé dans le poteau.
TIV à distance de chantier : 30 km/h avec disque jaune. Les caisses blanche devant comportent les piles pour l’alimentation des éclairages.
TIV à distance de chantier : 100km/h

-TIV d’exécution, de forme carrée puis circulaire à partir de 1974, chiffres blancs sur fond noir éclairés la nuit ou réflectorisé qui indique le début du chantier.

TIV d’exécution à 30km/h .
TIV d’exécution à 40km/h.
TIV d’exécution de type bas à 30km/h. dans certains cas pour un problème de gabarit on utilise des TIV de type bas. Celui est fléché car ils s’adresse aux deux voies.

-Tableau blanc, de forme carrée  puis circulaire à partir de 1974, de  fin de voie à franchir à vitesse limite éclairé la nuit ou rèflectorisé délimite la fin du chantier.

TIV d’exécution à 20 km/h et tableau blanc de fin de chantier de type bas sur trépied métallique.
Tableau blanc de fin de chantier.

Suivant les circonstances du terrain, bâtiment voyageurs entre le TIV d’annonce et le TIV d’exécution… un TIV à distance supplémentaire peut être implanté sur le parcours d’approche. Sur les zones de chantiers longues ou complexes des TIV d’exécutions répétiteurs sont mis en place.  

Il est possible d’avoir plusieurs taux de vitesses limites sur un même chantier.

Si la vitesse augmente : Implantation d’un TIV d’exécution avec le nouveau taux de vitesse.

Si la vitesse diminue : Implantation d’un TIV à distance et d’un TIV d’exécution avec le nouveau taux de vitesse. 

Le TIV à distance est munis d’un crocodile.

Si la limitation de vitesse  est inférieure ou égale à 40km/h un disque jaune est implanté avec le TIV à distance, il comporte en son centre un feu jaune.

Les TIV à distances de type bas ou de visibilité réduite sont signalés par un repère de proximité. Disque blanc avec une bande oblique noire en son centre.

TIV d’exécution 40km/h, disque jaune avec feu jaune en son centre, TIV à distance 30km/h , repère de proximité : disque blanc avec bande noir oblique.

Suite à un problème inopiné sur la voie ou ses abords (affaissement, éboulement, travaux inopinés…) ou suite à la  modification  de la limitation temporaire de vitesse (implantation ou diminution de la vitesse), un repère d’approche, feux blanc à éclats dans un disque blanc avec stries obliques noires précède le TIV à distance.     

Repères d’approche stockés au magasin de Brive la Gaillarde.