LES SIGNAUX INDIQUANT LA DIRECTION.

Publié le dimanche 28 mars 2021 à 22:32

Par GB, PM, TJP. Le 12 mars 2021.

Suivant leur destination géographique, les circulations ferroviaires doivent changer de voies pour suivre un nouvel itinéraire. Ce changement s’effectue en abordant des bifurcations avec aiguilles en pointes. Dans certaines gares ou établissements les trains doivent être dirigés sur des voies permettant l’accès à un triage, un dépôt, une voie en impasse…. Il est donc nécessaire de renseigner le mécanicien:

-Soit par des signaux indiquant une vitesse, complétés si besoin par un tableau.

-Soit par un tableau indicateur de direction à distance ou d’un indicateur de direction.

-Soit par un tableau mobile ou fixe.

Si le mécanicien constate que la direction qui lui est indiquée n’est pas la bonne, il doit s’arrêter avant le signal qui protège l’aiguille ou les aiguilles.

Historique.

Disque vert et tableau BIFUR. La lanterne, sous la plaque bifur, est placée derrière l’écran vert du disque pour observation de nuit. A l’ouverture du disque la lanterne présente le feu blanc de voie libre. La lanterne (vue de dos) placée devant la plaque BIFUR éclaire cette dernière pour observation de nuit. Mantes la Jolie.

Suite à de nombreux accidents et aux réclamations de l’administration militaire, le ministre des Travaux Publics, chargea en 1880 un ingénieur des Mines de faire un rapport sur le régime des bifurcations. Ce rapport permit de constater qu’il n’y avait aucune homogénéité entre les réseaux et, dans de nombreux cas, aucun système technique permettant d’éviter les erreurs.

La circulaire du 28 juin 1880, approuvée par le « comité de l’exploitation technique des chemins de fer’’, demanda aux compagnies d’adopter une signalisation uniforme ainsi que des solutions techniques pour la sécurité.

Elles mirent en service :

-Pour la sécurité, différents types d’enclenchement entre 1881 et 1885.

Enclenchement: solidarité complète entre les aiguilles et les signaux des bifurcations et impossibilité de manœuvrer un levier si un autre a déjà été manœuvré.

– Pour la signalisation, chaque réseau développera sa signalisation.

Dans le nouveau code des signaux de 1885, les bifurcations devront être:

-Protégées par un signal d’arrêt absolu: Carré à damier rouge et blanc.

Disque vert et tableau BIFUR sur potence. A droite sur la potence cible Carré de forme rectangulaire. A gauche damiers annonciateurs vert et blanc. Réseau EST.

-Annoncées soit :

  • par un indicateur de bifurcation: Carré à damier vert et blanc éclairé la nuit par réflexion ou par transparence.
  • Une plaque BIFUR ou Y éclairée la nuit par réflexion ou par transparence.
  • Par un disque de ralentissement (disque vert associé à un tableau de vitesse si besoin). De nuit le disque vert présenté est associé à un feu vert: Ralentissement à 30 ou 15 km/h suivant la catégorie du train (Voyageur ou Marchandise).

Le disque vert remplacera rapidement le carré indicateur de direction à damier vert et blanc.  

-Comporter un signal indicateur de direction des aiguilles en pointe, groupé avec le signal carré ou à proximité:

  • Signaux de direction à bras sémaphorique violets superposés sur un mat. L’extrémité du bras était en forme de flamme à double pointes.

-Le bras plus haut s’adressant à la direction la plus à gauche.

-Le bras le plus inférieure à la direction la plus à droite. 

-Les bras sont normalement horizontaux, seul le bras incliné à 45°indique la direction établie.

-De nuit le bras en position horizontale est associé à un feu violet.

-De nuit le bras en position inclinée est associé à un feu vert si la circulation doit ralentir ou feux blanc si le passage se fait en vitesse.

Indicateur de direction à bras sémaphorique à ailes en forme de flamme. La direction donnée est la première à gauche. Mantes pont de Magnanville.
  • Signal de direction sur mat juxtaposé à l’aiguille, un seul bras apparent il indique le côté où la direction est fermée. De nuit direction fermé associé à un feu violet, direction tracée un feu vert si la circulation doit ralentir ou feux blanc si le passage se fait en vitesse. 
Indicateur Ouest. Signal de direction juxtaposé à la Traversée Jonction Double. Le bras levé est présenté à droite, cette direction est fermée.

La vitesse de franchissement de l’aiguille ou des aiguilles variait suivant les réseaux. Vitesses de 10, 20 ou 25 km/h.

Indicateurs de direction type  »Guillaume » avec ailes équipées de miroirs réfléchissants et lanterne centrale. L’indicateur de gauche indique que la deuxième direction à gauche est établie. Celui de droite avec les trois ailes à l’horizontale indique qu’aucune direction est établie. Région EST.
Indicateur de direction à bras sémaphorique sur potence Ouest. La direction donnée est la plus à droite. Batignolles poste 2.
Indicateur de direction PLM sur mât sémaphorique.

La demande de voie se faisait par coups de sifflets.

Lors de la substitution des signaux mécaniques par des panneaux lumineux, à partir de 1923, les ailes sémaphoriques seront remplacées par des feux de couleurs: Violet direction fermée, blanc direction ouverte et vert direction ouverte en voie déviée.

Saint Cloud, panneau CSE, indicateur à trois directions. Le feu violet est en haut, les feux blanc et vert sont dans la même optique en dessous.

Le code VERLANT 1934

Son application se déroulera en plusieurs étapes. La couleur du signal Voie Libre (VL) sera le vert et remplacera le feu blanc à partir du 6 décembre 1936. De nouveaux signaux seront mis en service progressivement.

Le disque vert sera remplacé en 1934 par le signal Ralentissement triangle jaune pointe en haut complété par le Rappel de Ralentissement triangle jaune pointe en bas groupé avec le carré de protection de l’aiguille.

Le Ralentissement est associé la nuit à deux feux jaunes sur une ligne horizontale.

Le Rappel de Ralentissement est associé la nuit à deux feux jaunes sur une ligne verticale.

La présentation du Ralentissement puis de Rappel de Ralentissement commande au mécanicien de ne pas dépasser la vitesse de 30km/h au franchissement de l’aiguille.

Ce signal sera étudié dans un prochain dossier.

Avertissement, Rappel de Ralentissement 30, un feu blanc à l’ID. Première direction à partir de la gauche. Valenton 2021.

La plaque BIFUR ou BIF indique au mécanicien qu’il va aborder une bifurcation en talon.

Pancarte Y associée à l’avertissement Belfort bif Danjoutin.

La plaque Y indique au mécanicien qu’il va aborder une aiguille en pointe.

Tableau lumineux Y précédent un disque OUEST. Buchy.
Plaque Y avec indication de vitesse 60 km/h. Les deux branches de l’aiguille ont la même vitesse. Sur la potence de droite, le tableau Y est placé au dessus d’un TIV (Tableau Indicateur de Vitesse) à 80 km/h. Sud-Ouest.

Les signaux indicateurs de direction.

Potence PLM de 1891 avec Indicateur de Direction à 4 bras. Les feux sont placés à gauche du mât, les verres blanc bleuté sont positionnés au dessus de l’aile. Paray le Monial.

Seuls les indicateurs à ailes sémaphoriques seront retenus par le code Verlant mais avec un autre fonctionnement. Ils seront dénommés Indicateur de Direction, D.

Le nombre d’ailes inclinées indique la direction à partir de la gauche. Lorsqu’aucun itinéraire n’était établi les ailes étaient en position horizontale. Les ailes étaient peintes en blanc bleuté et étaient associées pour observation de nuit à un feu blanc.

Indicateur de Direction de type Guillaume, les miroirs ont disparu une tôle bouche les trous. l’éclairage est électrique. Troyes bifurcation de Saint Julien les Villas.
Indicateur de Direction sur mât sémaphorique PLM. La direction donnée est celle de gauche. Les verres blanc bleuté sont placés sous les ailes car les feux sont à droite du mât. Ce type d’aile légèrement évasée côté gauche est une ancienne aile de sémaphore de 1864 reconvertie. Dracy-Saint-Loup ligne Auxerre-Epinac.

La généralisation de la signalisation par panneaux lumineux entraînera la disparition des ailes sémaphoriques. Elles seront remplacées par des feux blancs sur une ligne horizontale.

-Un feu allumé première direction à partir de la gauche.

-Deux feux allumés deuxième direction à partir de la gauche.

-Trois feux ….

Voie libre et deux feux blanc. Deuxième direction à partir de la gauche.
Avertissement et deux feux blanc.
Sémaphore et deux feux blanc.
Le carré est fermé mais l’itinéraire est tracé, un feu blanc.
Carrés à damiers rouges et blancs équipés d’Indicateur de Direction à feux blancs. Le carré violet pour voie de service peut donner accès à quatre directions, il comporte aussi un ID. Lisieux.
Potence Ouest en gare de Thouars. Les ID sont situés au dessus des carrés, 2 directions possibles. En dessous les feux électriques des carrés pour observation de nuit. Pour différencier les ID des autres feux, la cible de l’ID comporte toujours un liséré blanc.
Indicateur de Direction et tableau mobile G. Bifurcation Danjoutin Belfort.
Indicateur de Direction à 3 feux. Montauban,années 60.

Au cours des années 50, les ailes supérieures des indicateurs sémaphoriques seront rendues fixes en position inclinée. 

Indicateur de direction modifié, l’aile supérieure est immobilisée en position inclinée. Ici la direction donnée par l’aiguille est la deuxième à partir de la gauche. La manoeuvre de l’aile est commandée par la tringle de manoeuvre de l’aiguille. Savenay, années 70.

Les tableaux indicateurs de direction à distance

Lorsque les indications présentées par la signalisation sont insuffisantes il est fait usage de Tableau Indicateur de Direction à Distance (TIDD). Exemple, aiguille avec même taux de vitesse pour les deux branches.

Il se présente sous la forme d’un caisson lumineux, présentant une bande blanche verticale surmontée d’une branche blanche à droite pour la  direction de droite ou d’une bande blanche à gauche pour la direction de gauche. Il est en principe implanté avec l’avertissement ou le TIV (Tableau indicateur de vitesse) qui précède le carré protégeant la bifurcation.

Le TIDD est éteint lorsque le carré de la bifurcation est fermé.

Le TIDD et l’indicateur de direction (ID) associé au carré peuvent être utilisés ensemble.

Tableau Indicateur de Direction à Distance (TIDD). La branche de gauche est allumée pour indiquer que la direction tracée est celle de gauche.

Autres indicateurs de direction

Avec les signaux des tableaux fixes ou mobiles peuvent compléter les informations de direction:

G: indique que la direction donnée est une voie de service (Garage).

Tableau mobile G. Ici la direction donnée par l’aiguille est celle d’une voie de service.

D : indique que la direction donnée est une voie de Dépôt.

Tableau D. Voie d’entrée du dépôt de Valenton.

IMP ou H…m : indique que la direction donnée est une voie en IMPasse

Tableau mobile VI (Voie en Impasse) sur potence. L’aiguille est tournée pour la direction de l’impasse. Région EST.
Tableaux mobiles Heurtoir à 550 m et 540 m. Région Sud-Ouest.
Tableau mobile  »Heurtoir à 50 m » commandé avec l’aiguille. Saint Gervais le Fayet.
Pancarte mobile Imp, donnant accès à une voie en impasse. La lampe au dessus est allumée de nuit pour observation du signal. St Denis Pres de Martel.

SAS: Indique que la direction donnée est une portion de voie très courte encadrée de carrés.

Tableau mobile SAS, la direction donnée est une voie courte. Le SAS est généralement utilisé pour permettre à une machine d’attendre pour une mise en tête ou pour rentrée au dépôt après avoir été dételée du train.