LES BB 8500-17000-20200-25500.

Publié le lundi 27 décembre 2021 à 17:04

Par TJP, GB, FP, 2B, FD, SL, BG. Le 26 décembre 2021.

La BB 25506 toute neuve, au dépot de Montrouge, dans les années 60.

Au cours des années 50 et au début des années 60 la SNCF électrifiera de nombreuses lignes en 25000V/50Hz, les points de contact avec les électrifications en 1500V continu seront  nombreux. Les progrès de l’industrie au niveau des redresseurs permettront d’envisager la conception de machines bicourant ayant la même puissance quel que soit le type de courant d’alimentation. Les essais avec la BB 20004 (ex 16540) et la BB 20005 (ex 16028) permirent de valider les choix techniques et de définir de nouvelles séries d’engins.

Transformateur de BB 25500.

La BB 20004, donnera naissance à la série 25500.

La conception  des BB 25500 bicourant 25Kv/50Hz et 1500Vcc  permettra d’obtenir une machine monophasée 25Kv/50Hz  la BB 17000, une machine courant continu 1500V la BB 8500 et une machine monophasée bi-fréquence 25Kv/50Hz et 15Kv/16 2/3Hz.

Une seule machine, la BB 17001, porte la livrée d’origine. Ici, neuve, au dépot de La Chapelle en juin 1965. Les BB 17000 de la première sous-série ne possèdent pas de baie d’angle.
La BB 17004, neuve, filtres d’origine, montée de toiture des deux cotés de la cabine, trompe unique, lanterneau aux ailettes rentrantes vers le bas.
BB 8501 première de la série. Comme la Bb 25506 elle est équipée de baies d’angle et filtres d’origine, lanterneau en pyramide inversée.
BB 20204, neuve, particularité de la série l’alimentation électrique permet la circulation sur les réseaux français en 25 Kv AC, Allemand et Suisse en 15 Kv 16 2/3Hz AC. D’où la présence d’un troisième fanal, en position supérieur, pour circuler à l’étranger.

Caisse

Les BB 8500 et 25500 ont été construites selon trois longueurs de caisse, seulement deux pour les BB 17000 et une pour les BB 20200 mais avec un seul entraxe de bogies de 8,500m pour les quatre séries:

-Longueur HT 14,700m.

  • BB 8501 à 8536: mise en service 1964/1966.
  • BB 17001 à 17037: mise en service 1965/1966.
  • BB 25501 à 25544: mise en service 1964/1965.
La BB 8507, au dépôt de Villeneuve, livrée béton, sans plaque latérales, traverses non renforcées avec appuis de levage d’angle. Les baies latérales ont disparue. Années 90. Le lanterneau de toiture est à ailettes inversées en forme de pyramide.
La BB 17021, traverses non renforcées et sans appuis de levage d’angle, comme une partie de la sous-série. Dans la décoration, première du genre: gris béton et plaques. Elle est vue aux garages de Clichy en tête d’une rame de voitures VB2N, dans les années 80. Les BB 8500 et 25500 ne connaitrons pas cette version décorative.

Traverse de choc.

-Machines de longueur HT 14,700m: Les extrémités de la traverse de tête sont arrondies elles suivent la forme de la caisse.

-Machines de longueur HT 14,940m: Les extrémités de la traverse de tête sont à angles droits.

-Machines de longueur HT 15,570m: Les extrémités de la traverse de tête sont à angles droits, cette dernière est légèrement en retrait  par rapport à la face avant.

-Longueur HT 14,940m.

  • BB 8537 à 8587: mise en service 1967/1972.
  • BB 17038 à 17105: mise en service 1966/1968.
  • BB 255545 à 25587: mise en service 1966/1972.
  • BB 20201 à 20213: mise en service 1970.
La BB 8541 est « tournée » sur la plaque du dépôt de Villeneuve, traverses renforcées. Des modifications ont été réalisées, plus de plaque frontale ni latérales, essuie-vitre placés au dessus des baies, gouttières réduites aux zones de baies.
Dans les années 70, le service Métrazur est assuré par des rame RIO et des BB 25500. L’été le service est renforcé par des BB 17000, transférées de la région parisienne, comme la BB 17074 en gare de Nice.
La BB 25551 est en tête d’une rame de citernes gazières, train complet Sotteville-Valenton. Arrêté en gare de Conflans Sainte-Honorine dans les années 90, la machine est dans son état d’origine, sauf pour la décoration. Les essuie-vitres sont placés au dessus des baies, une antenne radio « sol-train » est montée en toiture.

-Longueur HT 15,570m.

  • BB 8588 à 8646 : mise en service 1973/1974.
  • BB  25588 à 25694 : mise en service 1972/1976.
BB 8595 caisse longue appelée « grande cabine », bien plus confortable que les « petite cabine », surtout par la présence dès la construction de vérins anti-lacets. La machine est en tête d’un rame composée de voitures Z2N en attendant la livraison des motrices. Des rames réversible sont formées par adjonction de deux BB 8500 à chaque extrémités. Villeneuve, années 80.
BB 25679, la caisse des deux sous-séries (8500 et 25500 longues), il n’y a pas de BB 17000 caisse longue, est identique. En dehors de la présence d’une étrave chasse neige, les seules différences extérieures sont sur la toiture.

L’allongement de la caisse a été justifié en vue de la mise ne place d’un caisson pour l’attelage automatique. Il fût ainsi possible d’allonger la cabine de conduite et de placer une baie à glace ouvrante sur la face latérale pour d’améliorer le confort des agents de conduite.

Cabine.

Pupitre d’origine.
Le sélecteur tension continu-alternatif nous renseigne sur cette cabine, de BB 25500 en version d’origine, avant modification des commandes de frein en « press-bouton ».
Vue, depuis les sol d’une « petite cabine », le siège du conducteur fait partie des premières versions mobiles, assez peu stable et celui de l’aide conducteur est un strapontin relevable. Le chauffage est dit « à aérotherme », grille à droite. L’éclairage par néons est une modification. L’aspiration du chauffage, placé devant l’aide conducteur créait des flux d’air froid qui pouvait donner des migraines assez fortes à celui ci, l’astuce, pour y échapper, consistait à « coller » un bulletin de traction tenant par aspiration et, ainsi, à limiter le flux.
Cabine de BB 17000 équipée EAS (Équipement Agent Seul) mais pas encore de KVB (système de controle de vitesse par balise).
Cabine de BB 17000 EAS à siège fixe type « routier ».

D’origine avec cabine panoramique et glaces d’angles arrondis.

  • BB 8501 à 8505.
  • BB 25501 à 25514.
Les baies d’angle seront tôlées, pour des raisons de résistance des cabines.
La BB 25510 possède une particularité, autre que l’équipement radio et l’étrave, les baies d’angle sont tôlées. La machine est présentée, neuve, dans une exposition en gare de Paris-Montparnasse.

-D’origine sans vitre d’angle, montant en tôle.

  • BB 8506 à 8587.
  • BB 17001 à 17105.
  • BB 25515 à 25587.
  • BB 20201 à 20213.

-Grande cabine, petite baie latérale ouvrante ouvrante entre porte et face centrale.

  • BB 8588 à 8646.
  • BB 25588 à 25694.

Sablières avant dans une niche.

Orifice de chargement des sablières avant, celle du centre de la machine sont affleurents.

BB 8501 à 28.

BB 17001 à 04 et 06 à 19.

BB 25501 à 44.

Rambardes d’accès cabine.

En niche:

La niche est bien visible à gauche de la porte, cette rambarde ainsi montée a provoqué de nombreux accidents, le conducteur lesté de son lourd sac de cuir ratait la préhension de celle ci. Des cales placées entre la caisse et les platines de la rambarde réglèrent le problème.
Les « caisse longues » possèdent aussi une niche mais de l’autre côté de la porte, la saillie étant plus importante cela ne posa pas de problème, remarquez l’ajout, tardif, d’une rambarde de porte. Sur les petites cabine ce complément bien venu permettait un accès plus aisé à la poignée, placée plus haut.

BB 8501 à 8528 avec niche. BB 8529 à 8587 sans niche.

BB 17001 à 20 avec niche . BB 17021 à 17037 sans niche.

BB 25501 à 25544 avec niche. BB 25545 à 25587 sans niche.

Filtres des faces latérales.

-Filtres de caisse: 25 Miofiltres par face avec joint sur caisse.

Filtres d’origine, tous remplacés dans la dizaine d’années d’existence des machines.
  • BB 8501 à 8536.
  • BB 25501 à 25544.

-Filtres de caisse : 25  Miofiltres par face avec joint à lèvre sur caisse.

Miofiltres remplaçant ceux d’origine sur les premières sous-séries et celles qui suivent.
  • BB 8537 à 8548.
  • BB 17001 à 17087.
  • BB 25545 à 25555.

-Filtres de caisse: 25 Miofiltres par face sans joint sur caisse.

Filtres sans joints et gouttières encadrant ceux ci.
Cette image est à mettre en rapport avec celle de la même machine neuve, en haut d’article. Outre le basculement des essuie-vitres au dessus des baies, l’installation du KVB, les 20200 ont changé de filtres latéraux, passant de filtres sans joint et gouttières à des filtres à joint extérieur à lèvres, c’est la seule série a avoir subit cette transformation dans sa totalité.
  • BB 8549 à 8567.
  • BB 17088 à 17105. Une partie des machines tranformées en joint à lèvres lors de la dernière GRG.
  • BB 20201 à 20213 à l’origine, tranformées en joint à lèvres lors de la dernière GRG.
  • BB 25556 à 25587. Une partie des machines tranformées en joint à lèvres lors de la dernière GRG.

-Filtres de caisse: 13 Filtres verticaux, par face.

Filtres équipant la sous-série 8568-87 et quelques 25500, aucune 17000 n’en fut équipée.
  • BB 8568 à 8587.

-Persiennes verticales en acier inoxydable composé de 9 panneaux.

Uniquement sur les « grandes cabines ». Aucune 17000 n’est équipée.
  • BB 8588 à 8646.
  • BB 25588 à 25694.

Bogies.

La partie mécanique (bogie) de ces quatre séries reprend le principe du bogie monomoteur de la BB 16500 avec réducteur de vitesse M Marchandise et V Voyageurs.

A l’origine le rapport était 90/150km/h puis ramené à 90/140 km/h. Au début des années 1980 le rapport marchandise fut porté à 100km/h sauf pour les BB 17000.

Le moteur entièrement suspendu est fixé au centre du bogie. Les boites d’essieux sont intérieures. Un bâti-carter disposé sur le côté du bogie comprend:

-Le balancier, comportant un ensemble de pignons réalisant le changement de réduction. Il oscille autour de l’arbre moteur.

-Une roue intermédiaire entrainée par l’un des pignons du réducteur.

-Deux roues dentées d’entrainement des essieux.

Le dispositif de réduction se commande manuellement à l’arrêt à l’aide d’un levier amovible permettant de faire pivoter le balancier.

Un dispositif actionné par une manivelle assure le verrouillage ou le déverrouillage.

Un index extérieur indique la position du balancier V ou M.    

Le graissage est assuré par l’huile du carter, une pompe entraînée par une roue dentée assure la lubrification des pignons du balancier.

schéma de principe du réducteur avec système de verrouillage et index extérieur de position M ou V.

Entraînement des essieux par anneau dansant et biellettes.

Transmission de l’effort moteur aux roues via le réducteur et les anneaux dansant.

Liaison châssis de caisse-bogie.

 La liaison châssis de bogies-caisse est assuré selon deux types liaisons  selon les séries d’engins:

1 Par des traverses de charge.

  • BB 8501 à 8587.
  • BB 25501 à 25555.
  • BB 17001 à 17105.

-Un appui central conique placé à chaque extrémité du châssis de bogie.

-Deux traverses de charge par bogie reposant sur les appuis centraux coniques.

-Des bielles pendulaires reliant la caisse aux traverses de charge.

La traverse de charge se déplace transversalement entre des glissières fixées sous le châssis de caisse.

Liaison châssis de caisse-bogie avec traverses de charge.

2 Par des blocs sandwichs.

  • BB 8588 à 8646.
  • BB 25556 à 25694.
  • BB 20201 à 20213.

-Quatre blocs sandwichs placés aux extrémités du châssis de bogies sur lesquels la caisse repose.

Liaison châssis de caisse-bogie par blocs sandwichs.

-Deux amortisseurs par bogie permettant de combattre les mouvements de lacets. Ils sont fixés sous la plateforme extérieure de la caisse et sur le châssis de bogie.

-Un amortisseur transversal par bogie permettant  de combattre les mouvements transversaux. Il est placé entre la caisse et le bogie.

Position des amortisseurs.

Suspension.

Suspension primaire.

  • BB 8501 à 8587.
  • BB 25501 à 25555.
  • BB 17001 à 17105.

Un balancier longitudinal accroché sous les boites d’essieux par un système articulé relie les deux boites d’essieux. La suspension primaire est assuré par:

-Un ressort double placé entre le châssis de bogie et le balancier.

-Des amortisseurs à friction placés aux extrémités des systèmes articulés des balanciers et reliés au châssis de bogie.

Version avec amortisseurs à friction.
  • BB 8588 à 8646.
  • BB 25556 à 25694.
  • BB 20201 à 20213.

Un balancier longitudinal accroché sous les boites d’essieux par un système articulé relie les deux boites d’essieux. La suspension primaire est assuré par:

-Un ressort double placé entre le châssis de bogie et le balancier.

-Des amortisseurs hydrauliques placés aux extrémités des systèmes articulés des balanciers et reliés au châssis de bogie.

Version avec amortisseurs hydraulique.

 Suspension secondaire.

  • BB 8501 à 8587.
  • BB 25501 à 25555.
  • BB 17001 à 17105.

-Deux équilibreurs latéraux à ressort hélicoïdaux prenant appui sous les traverses de charges et sur le châssis de bogie.

Version traverse de charge avec équilibreurs latéraux et bielles pendulaires.

-Un bloc de caoutchouc formant rotule entre l’appui conique et la traverse de charge.

  • BB 8588 à 8646.
  • BB 25556 à 25694.
  • BB 20201 à 20213.

Les appuis souples ou bloc sandwich assurent cette fonction.

Version blocs sandwichs.
Vue frontale

Bogies type 1.

Ces bogies équipent les:

BB 8501 à 8536.

BB 17001 à 17004.

BB 25501 à 47.

Bogie monomoteur des premières sous séries.
Bogie équipant les premières sous-séries équipé de la suspension d’origine.
Toujours pour les premières sous-séries, après pose des vérins anti-lacets.
Variante avec protection centrale.
Vatriante avec protection centrale et vérin anti-lacets.

Bogie type 2.

Ces bogies équipent:

BB 8537 à 87 petites cabines et 8588 à 649 grandes cabines.

BB 17005 à 105, un grand nombre de machines circulant sur des bogies de type 1.

Type 2 avec suspension d’origine.
Type 2 avec suspension modifiée.

Bogies type 3.

Ces bogies équipent:

BB 25548 à 25587 petite cabine et 25588 à 25694 grande cabine.

BB 20201 à 20213.

Types 3 carter plein.
Type 3, carter grillagé.
Type 3, carter en deux parties. Remarquez la différence de forme des vérins anti-lacets entre les machines petites cabine et les grandes, sur les machines équipées d’office, neuves.
Bogie de BB 20200, la série est équipée de vérin anti-lacets d’origine (identique aux 25556 à 25587), le même bogie se retrouve sur les machines de milieux de série des 25500.

Attention, de rares machines ont vu leurs bogies changés, cas de la 8567 et de la 25585, équipées d’un type 1.

L’autre face d’un bogie, côté transmission, sensiblement identique sur toutes les sous séries, ici avec suspension d’origine.
La même face avec vérin anti-lacets, équipant d’origine les « grandes cabines ».
Plateau de transmission démonté.

Vérins anti-lacets d’origine:

BB 8588 à 646 grande cabine.

BB 20201 à 10.

BB 25556 à 87 petite cabine et 25588 à 694 grande cabine.

Caissons sous châssis.

Type 1: 5 couvercles gaufrés

BB 8501 à 8528.

BB 17001 à 17004 et autres dans les séries comme la 17009.

BB 25501 à 25536.

Type 2: 2 couvercles gaufrés.

BB 8529 à 8587 caisse longue et 8588 à 8646 caisse longue.

BB 17005 à 17105 certaines machines ayant des coffres de type 1.

Type 2 à couvercles gaufrés.
Type 2 à couvercles plats.
Caisson sous chassis des « cabines longues », deux trappes par face.

Types 3: cinq trappes à couvercles plats (quelques petites cabines à quatre trappes).

BB 25536 à 25587 petites cabine, 20101-13 et 25588-694 grande cabine.

Type 3.

Réservoirs Principaux RP, socs et KVB.

Réservoir principal de base, présent des deux cotés en version pré KVB.
Réservoir principal réduit et équipement balise KVB, modification réalisée que d’un côté, sous la cabine.
Traverse avant équipée de soc chasse neige.
La pose du KVB n’a pas entrainé la dépose des socs.
antenne KVB, vue lors d’un levage.

Toitures.

Toutes les machines petites cabines sont équipées d’une toiture possédant quatre panneaux, facilement démontables, sauf les 20200. Levage à l’aide d’anneaux. Les panneaux supportent l’ensemble des équipements électriques en toiture.

Pour les 20200, 8500 et 25500 caisse longue il n’y a que trois panneaux.

Les pantographes AM 18 sont munis d’archets différents en fonctions des courants utilisés, tous ces équipements sont standards et se retrouvent sur bien d’autres machines de la SNCF.

Les lanterneaux de toitures, qui permettent le refroidissement du bloc central d’appareillage, peuvent être de formes différentes.

A l’origine des sous-séries de tête les ailettes sont placées dans une position de pyramide inversée.

Par la suite ces ailettes seront de forme pyramidale.

BB 8501 à 8548: Petit lanterneau.

BB 8549 à 8587: Grand lanterneau.

BB 17001 à 17105: Petit lanterneau.

BB 25501 à 25587: Petit lanterneau.

BB 20201 à 20213: Grand lanterneau.

Pour toutes les grandes cabines: Grand lanterneau.

Accès à la toitures.

La 25501 fait partie des têtes de série et ne possède que la petite passerelle située au dessus du poste de conduite. Le montage de passerelles plus confortables sera réalisé rapidement.
La petite passerelle, noté la trompe unique du sifflet.
Echelle d’accès d’origine.
Certaines machines ont gardé leur passerelle, côté poste de conduite, jusque leurs radiations comme la BB 25540.
La grande passerelle que l’on trouve à chaque extrémité, sera généralisée jusqu’à l’apparition de trappes partant du compartiment central.
Echelle d’accès des engins non équipés de la trappe de toiture, cette échelle est rangée et verrouillée dans le compartiment central. Elle ne peut être sortie que suite au verrouillage des pantographes en position abaissée, disjoncteur ouvert et mise à la terre de l’ensemble des équipements de toiture, ligne de toiture, disjoncteur DBTF (17000/20200/25500), pantographes. Et, bien sûr mise hors tension de la caténaire ou caténaire 1,5 kv à plus de six mètres.

Accès extérieurs:

BB 8501 à 8548, le reste de la série accès par trappe intérieure.

BB 17001 à 17050, le reste de la série accès par trappe intérieure.

BB 20201 à 20213, accès par trappe intérieure.

BB 25501 à 25556, le reste de la série accès par trappe intérieure.

Les autres machines sont à trappes.

Trappe d’accès par l’intérieur de la machine.
Trappe ouverte.
BB 8500 des premières sous-séries avec passerelle d’accès et petit lanterneau. Les BB 8500 petites ou grandes cabines sont équipées de passe-pieds complémentaires latéraux au droit des archets de pantographes en raison de la dimension plus grande de ceux-ci sur les machines purement 1,5 Kv DC. Les boites de protection para-foudre sont au nombre de deux.
BB 8500 à trappe intérieure et grand lanterneau.
8500 de la dernière sous série de cabine courte.
Pour les 8500 grandes cabines, l’accès est toujours réalisé par trappe intérieure et le lanterneau est toujours de grande taille. Vue côté opposé à la trappe.
Vue côté trappe.
Toitures de BB 8500 caisse longue à trois panneaux.
BB 17000 avec accès en toiture par l’extérieur.
Toiture d’une BB 17000 avec accès par trappe, les 17000 ne sont jamais équipées de grand lanterneau.
Toiture de BB 20200, contrairement aux BB 25500, mais comme les BB 17000, pas de selecteur tensions HMC, grand lanterneau.

et contrairement aux BB 25500, pas de selecteur tensions HMC.

Côté DBTF avec à gauche, la traversée de toirure 25 Kv et son éclateur para surtension.
Toiture de base des 25500 des premières sous-séries. Passerelle d’accès, un seul parafoudre, sélecteur tension HMC, petit lanterneau et DBTF.
Vue sur les équipements de toitures d’une BB 25500, au premier plan, le sélecteur tension HMC et l’unique parafoudre nécessaire pour le 1,5KV, après le lanterneau, le disjoncteur principal DBTF. Le pantographe normalement utilisé sous 25 KV est derrière.
Une toiture de 25500 ex Radio avec, au centre les supports d’antenne et sur la droite les traces de la passerelle d’origine.
L’autre extrémité (cabine 1) avec les marques de l’équipement radio complet, antenne, boitier et traversée de toiture.
Toiture de 25500 grande cabine avec le même équipement que les petites cabines et grand lanterneau. Une passerelle supplémentaire est placée en avant des pantographes sur certaines machines.
Toiture de BB 25500 longue, trois panneaux.
Disjoncteur DBTF équipant les 17000/20200/25500, pour les 8500 le disjonteur est situé dans le bloc central d’appareillage.
Fanal haut d’une 20200.
Seule exportation de la grande famille des BB Alsthom les E 40000 des chemins de fer Turc TCDD. Une superbe livrée.

A suivre, dans quelques temps, modifications, décorations et trains assurés, séries par séries.