Les appareils destinés à arrêter une circulation.

Publié le dimanche 13 mars 2022 à 19:10

Par GB, PM. Le 12 Févier 2022.

Le réseau ferré est constitué de deux types de voies:

-Les voies principales:

  • Voies affectées à la circulation des trains entre les gares.
  • Voies affectées à la circulation des trains notamment celles affectées à la réception ou au départ des trains transportant des voyageurs dans les gares.
  • Certaines voies de circulation intérieures.

-Les voies de service:

  • De manière générale, toutes les autres voies (dépôts, garages, débords, triages, voies de dessertes …).

L’accès aux voies principales depuis une voie de service est protégé par des signaux (Signal Carré) mais dans certains cas pour éviter une prise en écharpe ou un face à face, un appareil mécanique empêche physiquement la circulation de pénétrer sur la voie principale. Il est installé sur la voie de service et protège les voies principales contre tout mouvement, manœuvre ou dérive qui pourrait engager ces dernières.

Le taquet d’arrêt.

Taquet d’arrêt en position relevé sur la file de rail. Il est peint en jaune pour être facilement repérable dans la neige. Le long du rail un réchauffeur électrique empêche que le taquet ne soit collé sur le rail par le gel. Modane.

Le taquet d’arrêt est un dispositif comportant une aile en tôle épaisse. Il est placé verticalement sur une file de rails. Cet appareil est destiné à provoquer l’arrêt d’un véhicule à une vitesse inférieure à 4 km/h. Il peut être manœuvré:

-A la main.

-A distance par une transmission rigide et un levier à cran.  

Lorsqu’il est abaissé, l’aile est toujours rabattue à l’intérieur de la voie.

Taquet rabattu à l’intérieur de la voie. Il est cadenassé à une chaîne pour interdire sa manœuvre. La chaîne visible à gauche de la file de rails est utilisée pour le cadenasser en position verticale.

Quelque soit le moyen de manœuvre, il peut être immobilisé en position relevée ou abaissée par un cadenas ou une serrure.

Sur les aiguilles, on place un taquet sur chaque file de rails d’où une circulation peut venir. Commande par transmission rigide.
En gare de St Claude , sur la voie en impasse à gauche un taquet protège tout mouvement vers la voie principale. Idem pour les deux voies de service à droite, les taquets sont placés sur les files de rails de l’aiguille. Dans les deux cas la manœuvre de l’aiguille par le levier à crans abaisse les taquets.
Taquet d’arrêt de type NORD placé sur les deux files de rails de la voie. La serrure de verrouillage est située au centre sur la traverse.

Bloc d’arrêt-dérailleur.

Bloc d’arrêt-dérailleur avec sa commande par levier à crans avec serrure.
Le même bloc d’arrêt-dérailleur vue de l’autre côté. Il interdit aussi la circulation en direction de la voie de service.

Le bloc d’arrêt dérailleur est conçu pour assurer deux fonctions:

-Arrêter un wagon, la roue venant buter sur la partie formant une cale si sa vitesse est inférieure ou égale à 4 km/h.

-Dérailler l’essieu, si l’effort ou la vitesse sont trop importants, la roue s’engage dans une ornière destinée à orienter l’essieu et oblige ce dernier à franchir le rail ce qui provoque le déraillement de l’essieu.

Des cornières complètent se système pour protéger les traverses aux points de chute des roues. Cornière de 150 X 150 mm coté taquet-dérailleur et un plat de 158 x 18 x 2200 côté opposé.

Il est placé sur la file de rail située côté opposé à l’obstacle à protéger.

Détail du bloc d’arrêt-dérailleur. A droite la cornière de 150 x 150 mm et au centre de la voie le plat de 158 x 18 mm. Au centre dans le rectangle métallique blanc le dispositif d’équilibrage.
Schéma d’installation de la cornière en L (1) et du fer plat (2) en sortie du bloc d’arrêt-dérailleur.

Le bloc d’arrêt-dérailleur est utilisé lorsque le taquet d’arrêt est susceptible d’être insuffisant pour arrêter un wagon ayant une énergie importante.

La déclivité de la voie sur laquelle il est installé doit être inférieure ou égale à 1,5 %.

Bloc d’arrêt-dérailleur peut être manœuvré:

-A la main.

-A distance par une commande rigide. Commande manuelle par levier à crans ou par moteur électrique depuis un poste. Pour les installations avec commande rigide un dispositif d’équilibrage (ressort) est placé au centre de la voie dans le prolongement de la commande rigide.

Dans les deux cas il peut être cadenassé ou enclenché par serrures.

Bloc d’arrêt-dérailleur commandé à distance, en même temps que l’aiguille, par transmission rigide.
Bloc d’arrêt-dérailleur à commande manuelle avec carré à damiers rouge et blanc pour repérage. Le boitier gris à gauche protège la serrure de verrouillage.
Bloc d’arrêt-dérailleur abaissé. Le bloc d’arrêt-dérailleur se rabat toujours à l’extérieur du rail et ne doit pas dépasser le dessus du rail pour ne pas engager le gabarit bas.
Blocs d’arrêts-dérailleurs sur les files de rails d’une aiguille. Commande rigide par levier à crans avec serrure.
Bloc d’arrêt-dérailleur commandé par moteur d’aiguille. Commande à distance depuis un poste. Il est peint en jaune pour faciliter son repérage lors des chutes de neige. St Gervais Les Bains Le Fayet.
Bloc d’arrêt-dérailleur commandé par un levier à crans avec serrure. La serrure est protégée par un capot métallique.
Blocs d’arrêts-dérailleurs protégeant les les voies de l’atelier des vérins en fosse. AMPSE Villeneuve st Georges.

Dérailleur unifié.

Dérailleur unifié ou aiguille d’ensablement. La lame mobile de l’aiguille est ici commandée par un moteur d’aiguille. La circulation venant des voies de service, déraille obligatoirement lorsque la lame d’aiguille est dans cette position.

Le dérailleur unifié ou aiguille d’ensablement est un appareil de voie comportant une seule lame d’aiguille sur une file de rails . Il est utilisé dans les cas suivant:

-Lorsque la vitesse du véhicule arrivant sur le point à protéger est inférieure à 18 km/h.

-Déclivité supérieure à 1,5%, mais inférieure à 2,5%.

En sortie d’aiguille un rail guide la roue vers un bac à sable. Un fer plat le long de l’autre file protège les traverses au point de chute de la roue.

Il est placé entre 8 et 11m du point à protéger.

St Menehould, un dérailleur unifié est placé en sortie de l’annexe traction pour éviter tout mouvement en direction des voies principales. La commande par transmission rigide est associée avec celle de l’aiguille au premier plan.

Impasse de sécurité.

Impasse de sécurité, voie courte finissant sur un butoir. La manœuvre de l’aiguille donnant accès à la voie principale entraîne par une commande funiculaire le carré violet. Montauban.

Il est fait usage d’une impasse de sécurité dans les cas suivants:

-Déclivité est supérieure à 2,5%.

-La voie est orientée dans le sens des vents dominants violents avec risque de mise en mouvement des wagons.

-Les manœuvres sur la ou les voies de service sont assurées par un engin moteur d’une puissance supérieure à 50 chevaux.

L’accès à la voie en impasse est donné par une aiguille qui donne l’itinéraire en direction d’un butoir. Sa longueur est variable.

La commande de l’aiguille donnant la direction de l’impasse est conditionnée à la position de l’aiguille donnant accès à la voie principale. Sa commande peut être assurée par un levier à crans avec serrure de sécurité ou par un moteur.   

Voie de garage et de manœuvre en gare de Melun, l’aiguille de sécurité interdit tout mouvement en direction de la voie principale. Voie 1 “ligne Impériale”.