En naviguant sur ce site, vous acceptez les CGU de celui-ci, et de ne pas réutiliser les ressources présentes à des fins lucratives ou commerciales.

Les 141 P-1 à 318 SNCF

Publié le jeudi 19 mars 2020 à 02:00

Par GB, FP, TJP, BG, le 18-03-2020.

La 141 P 262 neuve.

La jeune SNCF ayant hérité des locomotives issues de la fusion des 7 anciens réseaux avait besoin de nouvelles locomotives. La D.E.L (Division d’étude des locomotives) étudia une locomotive mixte de moyenne puissance dérivée des 141 C PLM, apte à la traction des trains lourds de voyageurs, messageries et marchandises.

La première locomotive de la série 141 P 1 fut livrée au dépôt de Vénissieux le 25 avril 1942, les livraisons s’échelonnèrent jusqu’au 7 février 1952 pour la dernière. Elles sont attelées à des tenders 34 P1 à 418 ou des 36 P 1 à 29 (36m³ d’eau et 12.7t de charbon) attelés au 9 premières locomotives livrées puis 34 P. Le chargement de combustible est effectué par un stocker (chargeur mécanique) type HT1 actionné par le chauffeur.

Caractéristiques 141P

  • Longueur: 23.730m (13.775 locomotive+9.955m tender 34P-36P)
  • Largeur 3.000m
  • Masse totale en ordre de marche 111.500 t ( 195.6t avec 34P ou 194.6 t avec tender 36P)
  • Masse adhérente: 75.600 t
  • Vitesse limite 105 km/h
  • Puissance: 2630 ch
  • Effort de traction compound: 22.5 t
  • Effort de traction admission directe: 29 t
  • Chaudière: timbre 20 hpz (hectopascal), diamètre 1.680 m
  • Surface de grille: 4.28m
  • Surface de chauffe: 201.8 m²
  • Stocker HT1 de la Compagnie des Fours de Stein, équipé d’une vis d’amenée d’Archimède, articulée en 3 parties, entrainée par un moteur à vapeur jusqu’au gueulard
  • Pompe à réchauffeur ACFI
  • Surface de surchauffe: 86.96 m²
  • Echappement: Double Petticoat sur 141 P1 à 50- Kylchap double sur les autres sauf quelques exceptions
  • Machine Compound: 4 cylindres-2 HP Extérieurs+2 BP intérieurs
  • Diamètre cylindre HP: 410 mm
  • Diamètre cylindre BP: 640 mm
  • Course des cylindres HP-BP: 700 mm
  • Distribution HP-BP type Walschaerts
  • Bissel avant relié au premier essieu moteur (Bissel Zara), diamètre 1010mm
  • 4 Essieux moteurs: Diamètre 1650mm, Cylindres BP intérieurs attaquent sur le 2ème essieu accouplé, cylindres HP extérieurs attaquent sur le 3ème essieu accouplé
  • Bissel arrière diamètre 1370mm

Caractéristiques Tender 34 P

  • Longueur: 9.955 m
  • Diamètre des roues: 1.250 m
  • Tare 37000 Kgs
  • Capacité: 34m³ d’eau
  • Poids de combustible: 10.8 t de charbon+ 1200 kgs de briquettes
  • Poids des agrès: 600 kgs
  • Poids total en ordre de marche: 84.800 t
  • Boites d’essieux à coussinets: Athermos ou Stemi
  • Boites d’essieux à rouleaux: Timken ou SKF

Les 141P ont été affectées sur 3 régions, reparties environ à nombre égal.

Région EST:

  • Noisy le Sec
  • Chaumont
  • Chalindrey
  • Chalons sur Marne
  • Ile Napoléon
  • Belfort
  • Blainville
  • Thionville
  • Hausbergen
  • Sarreguemines
  • Nancy

Région OUEST:

  • Montrouge
  • Mezidon
  • Le Mans
  • Granville
  • Laval
  • Rennes
  • Argentan

Région SUD-EST:

  • Dole
  • Grenoble
  • Venissieux
  • Montargis

Le service des 141P s’est arrêté en fin 1968.

Sur l’Est, les « petite » P travaillent en tête de Rapides Express…..
Mais aussi et surtout en tête de Marchandises et, encore plus de Messageries, travail pour lequel elles sont particulièrement taillées. Gare de Belfort.
La 141 P 37 du Sud-Est, fait le plein !
Au Sud-Est, c’est ausi tous les trafics, à l’exclusion des Rapides prestigieux, réservés aux 231 et « grandes » P (241 P)
Ateliers de Rouen Quatre-Mares. En minorité par rapport aux 141 R, la 141 P 123 et son tender 34 P 145 sont en entretient.
Toujours aux Ateliers de Rouen Quatre-Mares, sortie de la 141 P 269 et du tender 34 P 404 du dépot de Chalindrey.
GAQM veut dire « Groupe Archives de Quatre-Mares », merci à Benoit Gratigny, responsable de ce groupe.
Nous reviendrons sur ce grand établissement de la SNCF dans quelques temps.
Train de voyageur composé de voitures OCEM RA et modernisée Ouest.
Succession d’image de la 141 P 81 de la région Ouest, sortant de révision.
La 141 P 78 au banc d’essais de Vitry sur Seine.
Carte postale.
Carte postale.
Carte postale.
141 P 3 de Venissieux, au Sud-Est.

Mais il existe une ligne ou elles sont les reines incontestées, c’est celle de Paris Montparnasse Grandville.

En ce début des années 60, l’électrification de Paris Le Mans, fait que l’ensemble des Trains de cette artère sont tractés par des machines électriques, la ligne Dreux Argentan Grandville est, en attendant la diésélisation, encore en traction vapeur.

141 P 205 et tender 34 P 34 du dépot d’Argentan en gare de Dreux coté Paris.
Chaville, sens Paris Province.
Passage en gare de Clamart, cette gare possède, toujours aujourd’hui, une voie de garage centrale, permettant le remisage de longues rames, même si il n’y a plus de quai voyageurs.
Laval, en direction de Nantes.
La voitures de cantonnement, à droite, une ex Allemande à trois essieux, porte une tole qui dit:
« Ne pas tamponner, décliner, ni manoeuvrer au lancer, à gauche, deux STEF dont un semble équipé du frein à vide.
Dreux, le carré mécanique est ouvert, ce train de marchandise va prendre la direction d’Argentan.
Banlieue Ouest, toujours…..
Deux images d’un même train, réalisées le même jour, à quelques dizaines de mètres, l’un des photographes est Philippe Mérard, l’autre inconnu.
Paris Montparnasse, l’ancienne gare, cette fois ci la P est en tête d’une rame ex Etat dite Talbot, pour un service moins noble, mais toujours sur l’axe de Granville.
Sequence d’arrêt en gare de Viroflay rive gauche, entrée en gare.
Freinage d’arrêt.
Départ ! La section à trois voies vient de Montparnasse, à droite les deux voies électrifiées en troisième rails, viennent de la ligne des Invalides et non de Saint Lazare.
Porte de Vanves, la ligne passe au dessus du Boulevard Brune.
Passage en vitesse en gare de Saint Cyr.
Bifurcation de la ligne de Dreux, dans le sens Paris -Province.
La rame de cet Express comportant une large majorité de voitures USI précédées d’un fourgon modernisé Ouest et d’un OCEM 29.
Même endroit, mais cette fois ci le train Express comporte des USI, bien sur, mais aussi des OCEM PL et DEV AO, en plus du traditionnel fourgon Ouest modernisé.
Ces convois ont pour origines ou destinations Caen par Argentan ou Granville.
Avant de prendre la Bifurcation de Dreux et de quitter la ligne de Chartres/Rennes, les Express Paris Granville marque l’arrêt en gare de Versailles Chantier ou ce train arrive en provenance de Paris Montparnasse.
Arrêt en gare de Versailles Chantier, la cour marchandise restera très active jusqu’aux années 80.
Tillières sur Avre, en pleine vitesse, ce Rapide-Express approche de Dreux.

Ce train du RO (Régime Ordinaire) Comporte, outre sa petite P en titulaire, un tombeau TP ex US 18, un couvert ex Etat 1 et un rare plat USTC 1944, propriété des Domaines et intégré au parc commercial de la SNCF.

La 141 P 233 dépôt d’Argentan à Dreux.
Le Chef de service vient de donner le « Départ » de ce train de détail dit du « lotissement ».
Dreux.