En naviguant sur ce site, vous acceptez les CGU de celui-ci, et de ne pas réutiliser les ressources présentes à des fins lucratives ou commerciales.

Les BB 7201 à 7440.

Publié le lundi 06 juillet 2020 à 13:08

Par GB, FP, TJP, BG, BR, HR, JMV, BC, 2B, FD, DR, PB, SL. Le 06-07-2020.

La 7301 dans sa version d’origine, en gare de Tours, dans les années 80.
Dés réception, les 7200 se retrouve devant les meilleurs trains, comme, sans doute ce Train Bleu.
Relève de mécanicien, en gare de Dijon, début des années 80, cet Express est composé de voitures déja anciennes, sauf l’A4t4 USI Y28, en tête.
Ensuite deux DEV AO B10 et une B11 Bacalan.
La 7268 relaie au dépot de Lyon-Mouche, en mars 1984, comme la 7301, les chasses obstacles ne sont pas, encore, montés.
Dépot de Laroche Migennes, en 1982, la 7397 avec d’autres 7200 et une 65500 utilisée sur les trains de travaux de la Ligne Nouvelle 1, Paris Lyon, partie nord, la partie sud étant en service.
La 7320 est prête au départ du centre multitechnique de Valenton, la aussi, dans les années 80.
La première partie est un lot CNC, la suite est Chrono-Froid, puis Novatrans.
Sans doute un ME 140 Valenton Avignon.
7262, dépôt de Bordeaux, avril 1988.
Dans les années 90, un train de voitures neuves est arrété au carré d’entré de la gare de Sens, en direction du sud, sur voie 1.
La machine circule avec le « Panto avant levé » tel que prescrit par le règlement.
Le but est d’éviter que des projections de graisses incandécentes, dues aux arcs entre archets et fil de contact, touchent les véhicules placés en haut du porte-autos.
Avant l’arrivé des archets au carbone les machines circulant sous le 1,5Kv sont graissés entre les deux bandes de contact de leurs deux pantos.
Pour la caténaire on fait appelle à des wagons couverts transformés en « Wagon Graisseur de Caténaires » WGC. Celui ci est issu de la transformation d’un couvert Gs 4-01 UIC-ORE.
La 7325 au butoir du parc postal du Charolais (Paris Lyon), dans les années 90.
Certaines 7200 étant équipées de tampons spéciaux aptes à la traction des rames Talgo 3 RD, c’est sans surprise que la 7283 est prête au départ en gare de Genève Cornavin, le train TEE « Catalan » est à destination de Barcelone.
Dans l’autre sens, en gare de Nimes.
Pour plus d’informations sur cette sous série de 7200, voir l’article Docrail « Les BB 7200 et 22200 » publier le 25 avril 2020.
Bien des années plus tard, les rames Talgo 3 RD, continuent leurs rotations entre France et Espagne. Si l’origine est toujours Barcelone, coté RENFE, coté SNCF le train est limité à Montpellier, années 2000.
La 7298 est toujours équipée de ses tampons spéciaux et rouges.
La 7262, lors des essais du Talgo Pendular, en mai 1989, à Bordeaux.
Avec cette série de trains Talgo, les tampons spéciaux ne sont plus utiles.
Grande présence de BB 7200 au dépot de Paris Charolais, aujourd’hui disparu.
Notez la grande disparité des livrées frontales, fin des années 90.
En « Maurienne », dans les années 80, les BB 7200 aptes à l’UM (Unités Multiples, plusieurs engins commandés par un seul agent), prennent en charge des trains de combinés comme ce Le Havre-Novarre. La 7375, secondée par une de ses soeurs, UM et pousse attelée, voie 1 en approche de Saint Michel de Maurienne.
En haut, à Modane, ou chaque train emmène son lot de trois ou quatre machines, les mouvements de manoeuvre peuvent être spectaculaires, comme ici, avec une 6500 et deux 7200.
La BB 7309+Y8459 et CC 65505 ETF à Lieusaint en
juin 2005
Les BB 7437 et 7436 PV logo casquette au dépôt de Modane avril 2014
La BB 7258 Corail+ à Marseille en janvier 2017
La BB 7292 Corail+ à Paris-Charolais en octobre 2014
La 7206 sert de support à des essais de bandes de visibilité, dans l’Atelier SNCF d’Oullins (Lyon).
La machine sort tout juste de grande révision.
Les BB 7379 et 7212 en septembre 2013
La BB 7212 FRET sans logo à Villeneuve St Georges septembre 2013
BB 7242 en livrée Fret stationne sur le faisceau en gare de Genève. Juillet 2002
La BB 7399 béton sans logo et sans plaque SNCF à Marseille en avril 2018
Logo Carmillon et plaques sur la 7420, dépôt de Bordeaux, juillet 2015.
Arcachon, décembre 2014, la 7374 devant une BB 69000.
La 7300, dépôt de Miramas, en 1988.
Dans les années 2000 et 2010, une importante charge de travail est constituée par la traction des trains TER, les 7200 y côtoient en masse, les voitures Corail VU et VTU, ainsi que les Eurofima, voitures contemporaines, comme sur cette image de la 7244, en gare de Lyon-Part-Dieu.
C’est le cas ici sur Paris Le Mans, une belle composition homogène de voitures Corails TER centre, dans une très belle lumière.
La BB 507221 en tête d’un Train Orléans/Paris Austerlitz en avril 2013
La BB 507288 fantôme en tête d’un TER Languedoc-Roussillon Perpignan/Avignon dans sa gare origine en août 2017
Les BB 507242 et 507216 en stationnement avant d’assurer des trains TER Centre à Montparnasse en décembre 2016.
La BB 7321 unique en livrée « Vanille-Fraise » TER Bourgogne en tête du train n° 17757 Paris-Bercy/Lyon Part Dieu en février 2013 à Bercy
BB 7272 en tête d’une rame REMI (Paris-Orléans) dans la plaine de la Beauce. Juillet 2019.
BB 7242 et 7275 en fond de gare à Paris Austerlitz. Ces deux machines ont assuré des trains REMI REseau de Mobilité Interurbaine Centre Val de Loire. Juin 2019.
La BB 7239 « en voyage… » TER Bourgogne+V2N en tête d’un train Paris Gare de Lyon /Laroche-Migennes en mai 2020.
Alors que la rame entre en gare, en freinage, pour marquer l’arrêt, le conducteur monte le panto avant.
Cette procédure a pour but de ne pas oublier de redémarrer deux pantos levés.
Bien que non nécéssaire sur les « 4400 Kw » et leurs Thyristors, ce « geste métier » est maintenu pour éviter son oublie avec d’autres engins ou un démarrage énergique, un seul panto en contact, peut provoquer la fusion du fil de contact.
La BB 107277 en tête d’un V160 Marseille-Bordeaux dessert Béziers en septembre 2017.
La première voitures est une VTU 84 à portes louvoyantes.
La BB 7435 sigle « Casquette » mêne la 7423 encore plaquée, trois pantographes levés sur quatre et une rame de L32, version double des plats à utilitaires L31.
La rame remonte d’Italie, Viviers du Lac, 2017.
La BB 407306 béton avec logo Carmillon 2 à Villeneuve-Prairie en août 2019
La BB 7387 béton logo Carmillon à Villeneuve-Prairie en septembre 2013
Après la fermeture des ateliers d’Oullins machines, l’atelier de Sotteville Quatre-Mares devient atelier directeur de la série en 2015. La BB 7434 passe en GRG. décembre 2015.
La BB 7343 aux ateliers de Sotteville Quatre-Mares lors de la GRG avant peinture. Décembre 2015.
La BB 7343 à Modane en novembre 2018
Les BB 7344 fantôme et 7439 béton en UM à Modane en novembre 2018
Les BB 7357 et 7345 PV en UM ont assuré la pousse attelée d’un train combiné avec une BB 36300 en tête pour monter la rampe de 30 pour mille entre St Jean de Maurienne et Modane en mai 2018
BB 7345 et 7357 PV Fantôme
La BB 7369 après révision générale et peinture est prête à sortir dans sa nouvelle livrée  »Fantôme ». Sotteville décembre 2015.
BB 7206 ex machine PV petite cabine, elle a reçue des bogies GV en 2011 et la décoration En Voyage. Villeneuve dépôt octobre 2014.
La BB 7236 « en voyage… » en tête d’un AR 160 Paris/Laroche-Migennes à Brunoy en juillet 2017.
La 207402, une des rares locomotives avec préfixe « 2 » au dépôt de Villeneuve St Georges en novembre 2016.
BB 7229 ex PV petite cabine en décoration En Voyage, son capot avant comporte l’appendice pour la prise SAI mais pas la prise Khéops. La BB 22403 a reçu la livrée Infra. Villeneuve dépôt juin 2013.