En naviguant sur ce site, vous acceptez les CGU de celui-ci, et de ne pas réutiliser les ressources présentes à des fins lucratives ou commerciales.

Les ambulants UIC de 26,40m.

Publié le mercredi 10 février 2021 à 01:00

Par GB, TJP, GC, JPD, BC. Le 09-02-2021.

Au début des années 1960, la Poste décida de renouveler son parc wagon vieillissant, les dernières voitures postales mises en service datant d’avant-guerre (1937). En 1965, un groupe de travail du ‘’Matériel Ferroviaire Postal’’ fut chargé de définir et d’étudier un nouveau wagon.

Gare de Paris-Lyon, parc PTT du Charolais, années 70. La voiture ne possède pas encore le bourrelet de caoutchouc protégeant le bas de caisse des chocs avec les chariots des PTT.

Un cahier des charges sera rédigé :

-Wagon de construction moderne, vitesse limite 160km/h.

-Aménagement intérieur type OCEM PA de 21m.

-Présence de deux tables d’ouverture pour les sacs.

-Eclairage performant.    

-Présence de deux grandes plateformes de stockage des sacs. 

-Equipements sanitaires modernes pour le personnel.

-Isolation phonique et thermique identique aux matériels voyageurs modernes.

-Chauffage indépendant ou par ligne de train.

Après collaboration avec le département Construction du Matériel de la SNCF (ex DEV), une nouvelle voiture poste sera définie. Propriété des PTT, elle répond aux normes de l’UIC. Le programme prévu initialement sera de 200 voitures. Une première tranche de soixante voitures Postales sera commandée aux établissements D. Soulé de Bagnères-de-Bigorre selon deux configurations:

-Cinquante-neuf wagons Poste Atelier (PA) (aménagé pour le tri du courrier).

-Un wagon aménagé en Poste Entrepôt (PE) (Allège servant d’entrepôt).

La mise en service s’effectuera de 1974 à 1976.

Une seconde commande sera passée aux établissements D. Soulé pour cinquante-cinq voitures PA supplémentaires. Fin des livraisons en 1980.

La version allège n’aura aucune descendance, elle restera un modèle unique. Sa charge maximum de 21 tonnes n’était pas supérieure à celle des allèges OCEM. Il sera plus avantageux financièrement de modifier des OCEM PA en PE. Elle sera retirée du service en 1994.

Voiture unique, prototype d’allège postal, avec portes de chargement à deux vantaux et trois baies.

Au cours des années 1970, un changement de politique de la part de la SNCF et des PTT interrompit toute nouvelle commande :

-Pour la SNCF:

  • Diminutions des temps d’arrêt en gare.
  • Nouveaux sillons horaires adaptés pour des Trains Postes Autonomes (TPA, trains composés uniquement de matériel postal ou de matériel spécifique EAD).

-Pour la Poste:

  • Mécanisation du tri des enveloppes de petits formats dans des centres spécialisés.
  • Conteneurisation des envois à partir de 1979.
Lyon Perrache, un bourrelet en caoutchouc bas est ajouté dans le début des années 80.

Châssis-Caisse:

De forme poutre tubulaire à revêtement travaillant, il comporte:

-En partie inférieure, le châssis, conçu pour recevoir l’attelage automatique.   

-En partie supérieure, la caisse.

Les membrures de charpente, les brancards et le platelage sont en acier au cuivre mi-dur. L’ensemble étant assemblé par soudure. Les extrémités comportent des masques de choc.

Planchers:

Plateformes et ateliers de tri d’une épaisseur de 80 mm, il est composé:

-De lambourdes.

-D’un contre-plaqué de 15mm.

-D’un tapis feutre.

-D’un linoléum de couleur Havane de 4 mm.

Locaux annexes:

Lambourdes métalliques soudées sur le platelage.

Tôle en acier inoxydable formant une cuvette.

Plateau préfabriqué en matériaux plastiques avec mosaïque antidérapante.

Paris Masséna, années 80.

Caisse:

Extérieurement: Tôles d’acier au cuivre assemblées par soudure électrique  sur la charpente.

Intérieurement: Des tasseaux en bois doublent les cornières de charpente. Des tôles en zinc sont fixées sur les tasseaux en bois.

Le vide entre les faces intérieure et extérieure est comblé par une couche de fibre minérale assurant l’isolation thermique.

Chaque face comporte:

-Une porte pliante Mielich placée à gauche pour accès du personnel.

-Une boite aux lettres.

-Deux grandes portes coulissantes de 1,600 m d’ouverture pouvant occuper trois positions stables après blocage. Ouvert, fermé, demi ouverture.

-Une fenêtre centrale.   

-Trois petites fenêtres dont une avec imposte et verre dépoli correspondant au local WC ou lavabo.

Chose peu connue, les Ambulants OCEM et DEV possèdent, sur chaque face, une boite aux lettres utilisable par le public.

Dossier de caisse:

Il comporte le masque de choc avec le carénage de l’intercirculation et le cadre de soufflet à bourrelets UIC.

Toiture:

Elle fait partie intégrante de la caisse et participe à la résistance de l’ensemble. L’ossature de toiture est recouverte de tôles en acier au cuivre mi-dur. Le plafond est constitué de panneaux de polyester perforé démontable. L’isolation est assurée par une couche de fibre minérale.

Prototype Poste Entrepôt

La construction est en tout point identique à celle des PA à deux exceptions près :

-Pour une question de gain de poids, le pavillon de toiture sera réalisé en tôles d’alliage d’aluminium (AG3) et sera riveté sur l’ossature.

-Chaque face comporte 2 portes coulissantes à 2 vantaux. Ouverture de 2,040 m.

L’isolation et les revêtements intérieurs sont identiques à ceux des PA.

Porte coulissante à deux vantaux sur le prototype d’allège, remarquez la construction rivetée de la toiture en alliage d’aluminium.

Bogies:

Y24X avec balanciers en H, sur les autres Y24 ceux ci sont en I.

C’est une évolution du bogie Y24Jz déjà en service au sein du parc de voitures Postal (Allèges OCEM de 21,60m ex PA).

Il comporte en plus du frein à Haute Puissance à sabots (16 semelles fontes):

-Un dispositif de freinage proportionnel à la charge commandé par une capsule de pesée pneumatique.

– Des freins à disque du type BSI actionné par un cylindre SAB (Un disque par essieu).  

Ce nouveau bogie sera dénommé Y24X.

Ce bogie est installé sur les versions Pez (allège) des OCEM 21m.

Aménagements:

Partie centrale, salle de tri:   

La salle de tri a une longueur de 14,476 m et une largeur libre au centre de 1,418m. Les casiers et les tables de tri sont fixés sur les parois. Les cases de tri au nombre de 652 (612 petites et 40 grandes) sont en tôles d’aluminium anodisé perforée. Les tables de tri sont en acier recouvert d’un linoléum de 4mm de couleur Havane. A chaque extrémité une table de dépoussiérage permet l’ouverture des sacs postaux. Ces tables en tôles perforées sont situées sur un caisson mis en dépression par un groupe moto-ventilateur qui aspire les impuretés. L’air est réinjecté dans la voiture après filtrage et épuration.

Les tables de tri comportent des selles rembourrées effaçables sous ces dernières.

A chaque extrémité une porte coulissante permet d’accéder aux plateformes de stockage.

Plateformes:  

Sur les plateformes d’extrémités on trouve:

-Les plateformes de chargement et de stockage des sacs postaux, accessibles depuis l’extérieur par les portes coulissantes.

Porte d’accès aux compartiments d’une voiture de série.
Porte modernisée pour version transportant des conteneurs.

-Sur une: un WC avec lave-main et un petit local cuisine avec réfrigérateur, chauffe plat et armoire chauffante. Le lave-main est alimenté en eau froide par un réservoir de 300 litres et en eau chaude par un réservoir de 50 litres.

Local cuisine, avec armoire réfrigérée et réchauffe plats électrique, les micro-ondes n’existe pas encore.

-Sur l’autre: Un local avec lavabo et un local vestiaire. Le lavabo est alimenté en eau froide par un réservoir de 300 litres et en eau chaude par un réservoir de 50 litres.

Vestiaire.
WC.

L’eau est chauffée par un circuit du système de chauffage.

Des panneaux en plastique lamifié de couleur vert clair recouvrent les parois.

Eclairage:

Il est assuré par 26 plafonniers à tubes fluorescents alimenté par un onduleur Philips à 17 kHz.

Chauffage Ventilation:  

Les voitures postales étant souvent amenées à stationner seules sur une voie en attente de raccordement sur un train, elles sont équipées d’un double système de chauffage fonctionnement soit depuis la ligne de train en 1500 V, soit en autonome. Tous les équipements de chauffe sont suspendus sous le châssis.

Le chauffage de la voiture est assuré par des radiateurs à eau chaude. Un échangeur eau-air permet le préchauffage de la voiture ou le chauffage d’appoint.  

Un groupe de chauffage horizontal sous châssis, comportant deux chaudières, fournit l’eau chaude à une température de 80°c:

-Une chaudière électrique alimentée en 1500 V Continu ou Alternatif par la ligne de train ou par une prise à quai sur les voies équipées.

-Une chaudière avec brûleur à combustible liquide CSP (Combustible Sans Paraffine). Une pompe électrique alimente le brûleur en liquide depuis le réservoir à combustible placé sous le châssis.

Une cheminée d’évacuation des gaz brulés traverse la caisse et débouche sur la toiture.

Le chauffage électrique prioritaire se substitue automatiquement au chauffage autonome dès la mise sous tension de la canalisation d’énergie.

L’échangeur eau-air est situé sous le pavillon au centre de la voiture. Il comprend un filtre d’aspiration de l’air extérieur (bouche avec grille en toiture) ou de l’air intérieur et un échangeur constitué de tuyaux à ailettes parcouru par l’eau chaude. Un groupe moto-ventilateur aspire l’air et le diffuse réchauffé dans la voiture par treize diffuseurs placés au plafond.

Un boitier dans la voiture permet de sélectionner un mode de chauffage:

Chauffage eau: Circulation de l’eau chaude uniquement dans les radiateurs.

Chauffage eau-air: Pour préchauffage et appoint de chaleur.

Ventilation: Le groupe moto-ventilateur est utilisé pour faire circuler de l’air frais extérieur.

Arrêt: Pas de chauffage ni de ventilation.

Un tableau de contrôle permet de vérifier le fonctionnement du groupe chauffage et de signaler les défauts. 

PA redécorée en version jaune et blanche.

Prototype Poste Entrepôt

L’aménagement est simplifié :

-Au centre des faces latérales une table de tri avec 2 X 30  petits casiers encadrant la fenêtre 

-Un local WC avec lavabo.

-Chauffage uniquement par radiateurs à eau chaude.

-L’éclairage est assuré par une rampe centrale de tubes fluorescents.

 Equipements électriques:          

Lorsque le véhicule stationne seul à quai, il peut être alimenté:

-Depuis le secteur EDF par une prise 380 V / 50 Hz. Un transformateur triphasé avec redresseur alimente l’installation électrique de la voiture et la charge batterie.

-Depuis les deux batteries d’accumulateurs constituées de 12 éléments au plomb de 24 V / 495 Ah.

En circulation :

Deux alternateurs ‘’statodyne‘’ de 4,5 kW (un par bogie) entraînes par courroies trapézoïdales chargent chacun un bloc batterie au travers d’un redresseur/régulateur.

Equipements de freins.

Les équipements de freins sont disposés sous châssis.

Conduite Générale (CG).

Conduite Principale (CP).

Réservoir d’air.

Freinage auto continu avec dispositif d’effort de freinage proportionnel à la charge.

Freinage par sabots et disques.

Frein Electro-Pneumatique (FEP).

Frein à main d’immobilisation manœuvrable depuis la plateforme cuisine WC. Commande par câble sur la timonerie de frein.

Caractéristiques :

-Longueur HT: 26,400 m.

-Largeur maximale de la caisse: 2,835m.

-Hauteur: 4,230m.

-Distance entre pivots de bogies: 19 m.

-Tare: PA 47500 kg. PE 40000 kg.

-Masse totale autorisée: 65 tonnes.

-Vitesse Limite: 160 km/h.

Modifications et transformations:

Pour éviter les chocs des chariots sur la caisse et protéger la peinture un bourrelet en caoutchouc sera apposé sur chaque face de la caisse à partir de 1978 au cours des révisions.

Un deuxième bourrelet équipera progressivement les wagons poste à partir de 1982, lors du rehaussement des quais à 1,15m. Rehaussement ayant pour but de faciliter le chargement des conteneurs à roulettes (hauteur du quai au niveau du plancher du wagon) utilisé depuis 1979.

Une PE OCEM 21,60 mètres, elle aussi équipée de deux bourrelets en caoutchouc , accompagne une PA de 26,40 mètres.

Suite à la mise en service des TGV Postaux en 1984, La Poste décidera d’appliquer la nouvelle livrée jaune Jonquille avec bande blanche sur l’ensemble de son parc, à partir de 1985, lors du passage en révision.

Avec l’automatisation des centres de tri et la conteneurisation, les acheminements postaux se cantonneront au transport de conteneurs à roulettes dans des allèges. Les wagons Postes Ateliers (PA) ne servant plus, ils seront transformés en allège ou radiés.

Fin de carrière, PE garée, radiée, à Bercy.

 En 1993 dix PA de 26,40m seront transformés par les ateliers de Cannes la Bocca:

-Suppression de toutes les fenêtres.

-Les portes coulissantes de chargement seront remplacées par des rideaux métalliques enroulables.

-Les aménagements intérieurs seront démontés ainsi que les locaux annexes pour le personnel.

-Mise en place de rails sur les faces intérieures pour fixation des sangles.

-Démontage des équipements de chauffage sous châssis.

PA devenue PE pour conteneurs postaux.

En 1999, quatre rames seront constituées pour l’unique relation encore en service: Paris-Besançon.

Deux rames en services et deux rames de réserves.  

Elles étaient composées de: Deux voitures UIC PE de 26,40m et 3 voitures OCEM PEz de 21,60m.

Une des rames constituée en son point d’attache à Villeneuve triage.
Accompagnant les 26,40m, une OCEM de 21,60 mètres transformée pour les mêmes missions, Paris-Besançon.
Conteneurs à roulettes en attente de chargement dans la rame pour Besançon au parc Postal du Charolais à Paris gare de Lyon.

En 2002 ce service sera supprimé .

Certaines de ces PE seront vendues à la Poste Suisse, ou elles subiront une modernisation avec une nouvelle livrée et des équipements de frein transformés.

Livraison, à Genève, des dernières voitures Poste françaises, 2003.
Genève, janvier 2005, PE en livrée La Poste (Suisse) et immatriculée aux SBB-CFF, deux décorations.
Genève janvier 2008.
Genève janvier 2008.

En 1995, l’UCIL (Unité Centrale d’Intervention en Ligne) ex train parc des Télécoms achètera deux UIC de 26,40 m pour les transformer en wagon magasin. Elles seront repeintes aux couleurs de l’UCIL caisse bicolore bleu foncé et bleu clair et toiture grise. D’autres seront vendus à des associations.